Oasis Kodila Tedika

RDC : à quelles conditions annuler la dette ?

Oasis Kodila Tedika – Le 25 janvier 2010. Riche d'innombrables ressources, la République Démocratique du Congo figure aujourd'hui parmi les dix premiers pays ayant le plus faible indice de développement humain, selon le PNUD.

République démocratique du Congo : à quand la liberté économique ?

Oasis Kodila Tedika – Le 31 décembre 2009. Depuis des années déjà des indicateurs sérieux font remarquer unanimement que la République démocratique du Congo (RDC) se retrouve en toute queue de peloton en matière de liberté économique. Le rapport Doing business de la Banque mondiale la place encore cette année à la 182ème position

Une nouvelle crise économique en perspective?

Oasis Kodila Tedika – Le 30 octobre 2009. Si on en croit certaines sources, l’économie mondiale est entrain de récupérer de sa torpeur. La reprise serait donc là. Cette bonne nouvelle suscite curieusement une exclamation chez l’homme de la rue : c’est déjà fini ! Cet homme a presque le sentiment d’être un héros qui a survécu au pire. Si tel n’est pas le cas, la presse aurait donc exagéré l’ampleur de la crise. Or, la chute de Lehman Brothers, les secousses chez AIG et tant d’autres font pencher la balance du côté de la presse et prouvent par là la virulence de la crise. Toutefois, techniquement et historiquement, cette crise est loin d’être la plus grave de l’histoire moderne.

Rwanda-Congo : une solution économique aux conflits ?

Oasis Kodila Tekida, le 9 octobre 2009 - Les cinq dernières années du siècle passé ont vu plus de trois millions d’âmes tombées en terre congolaise. La faute incombe aux conflits qui ont sévi à l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC).

Le retour du protectionnisme

Oasis Kodila Tedika - Le 17 août 2009. A la genèse des déséquilibres mondiaux, on compte notamment les problèmes américains et chinois. Le refrain est désormais connu : au commencement, les Etats-Unis et leur consommation ostentatoire alors que ce pays n’a d’épargne que « zéro » dollar, d’un côté. De l’autre côté, la Chine qui bâtit sa croissance sur un gros excédent commercial.