CEMAC

Baisse des réserves obligatoires pour les banques de la CEMAC: la fausse bonne idée !

A la suite de la réunion extraordinaire qui s’est tenu le 6 avril à Yaoundé, le comité de politique monétaire de la BEAC a décidé de baisser de 50% les coefficients des réserves obligatoires appliqués aux banques commerciales de la CEMAC. Comme ces réserves obligatoires limitaient la liquidité bancaire (dépôts des banques commerciales auprès de la Banque Centrale), et donc la marge d’intervention des banques, le gouverneur de la BEAC, pensait à travers cette mesure, libérer leur potentiel de distribution de crédit et booster ainsi le financement des économies de cet espace communautaire. A-t-il raison ?

CEMAC : Sortir du bourbier de l’urbanisation anarchique

La Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC) est une organisation des États de l'Afrique centrale créée par le Cameroun, la République centrafricaine, le Tchad, la République du Congo, la Guinée équatoriale et le Gabon, pour promouvoir l'intégration économique entre les pays qui partagent une monnaie commune, le franc CFA. Les objectifs de la CEMAC sont la promotion le commerce, la mise en place d'un véritable marché commun, et une plus grande solidarité entre les peuples et vers les pays et régions les plus démunis.

CEMAC: les hypothèques à l'intégration régionale

Sali Bouba Oumarou – Le 24 octobre 2011. Dans le cadre du jeu et des enjeux de la mondialisation, l’intégration régionale apparait comme un moyen efficace pour la création d’entités économiques à même de profiter des opportunités du « système monde »