Habib Sayah

Tunise-Libye : Solidarité inter-étatique ou relations de peuple à peuple ?

Le mois dernier, lorsque le président du Congrès général national libyen Mohamed Magarief a annoncé l’attribution à la Tunisie d’une enveloppe de 200 millions de Dinars tunisiens pour couvrir le déficit, sous couvert d’aide au développement, je fus  marqué par l’écart qui existait entre les positions de mes différents amis libyens à ce sujet. Certains, considérant que la Libye était redevable envers la Tunisie pour son soutien à la révolution, était ravis par cette idée. D’autres estimaient, en revanche, que cette aide était avant tout une manière de « dilapider leurs richesses nationales ». D’une certaine manière, les deux camps avaient raison.

Qui a attaqué l’ambassade des Etats-Unis : retour sur Ansar al-Chari’a, Abou Iyadh et ses relations avec Ennahdha

Alors que l’opinion publique s’interrogeait sur l’identité de la nébuleuse salafiste en Tunisie, nous avions mené une enquête publiée dans le magazine Réalités (N° 1327 du 12 avril 2012) dans laquelle nous révélions l’identité des leaders d’Ansar al-Chari’a, groupe salafiste à l’origine des attaques ayant visé le Cinéma Africart, la chaîne Nessma TV et l’Espace Abdelliya. A la lumière de l’implication de cette organisation dans l’attaque qui a visé le vendredi 14 septembre 2012 l’Ambassade des Etats-Unis à Tunis, il nous a semblé judicieux de revenir sur Ansar al-Chari’a, ses leaders et leurs liens avec le parti Ennahdha.

Le succès des islamistes en Tunisie, ou la voie de la servitude ?

Habib Sayah – Le 28 octobre 2011.Alors que les résultats définitifs des élections de l’Assemblée Constituante n’ont pas encore été rendus publics, nous savons d’ores et déjà que le parti islamiste Ennahdha est arrivé en tête. Que signifient ces résultats ? Quelles perspectives pour la liberté en Tunisie ?

Tunisie : Quels enjeux pour la Constituante ?

Habib Sayah – Le 19 octobre 2011. Après s’être débarrassés du président Zine El Abidine Ben Ali, les Tunisiens vont élire le 23 octobre leurs représentants dans l’Assemblée Constituante. Quels sont donc les enjeux de ces élections ? Quelles perspectives s’ouvrent aux Tunisiens ? Et lesquelles risquent de se fermer devant eux ?