Hicham El Moussaoui

Maroc : la taxe controversée…

Le gouvernement Benkirane est décidé à appliquer la taxe sur les billets d’avion (100 dh pour la classe économique et 400 dh pour les autres catégories), dès avril prochain. Une taxe, nous dit-on, qui sera à moitié affectée à la promotion du secteur touristique et l’autre moitié ira alimenter le fonds d’appui à la cohésion sociale. Une intention somme toute louable, néanmoins qui risque d’avoir plusieurs effets pervers.

Les Africains ne seraient-ils pas faits pour l’entrepreneuriat ?

Il est coutume de dire que les Africains n’ont pas la culture de l’entrepreneuriat, qu’ils n’auraient pas le goût du risque ni l’esprit d’innovation. Ces jugements culturels déterministes, condamnant les Africains ad vitam eternam à être des acteurs passifs, sont-ils bien fondés ?

Maroc : la liberté économique confisquée par l’État

Le Maroc vient d’être relégué à la 103ème place sur un total de 178 pays, perdant ainsi  treize places dans le classement mondial 2014 de liberté économique, établi par le think-tank américain Heritage Foundation.

Maroc : l’ouverture du marché de la santé aux capitaux privés est-elle une menace à la santé ?

L’annonce par le ministre de la Santé marocain de la publication imminente du projet de loi 10-94 sur l’exercice de la médecine - dont l’une des principales mesures est l’ouverture des capitaux des cliniques aux investisseurs privés - a soulevé un tollé chez les médecins, associations et syndicats, criant tous au scandale de la marchandisation de la santé des citoyens marocains. Y aurait-il réellement une menace ?

L’Afrique est-elle réellement victime de la mondialisation ?

La mondialisation n’a pas bonne presse en Afrique. Elle est présentée souvent comme étant responsable de l’exploitation des richesses naturelles et humaines du continent noir et de sa paupérisation. Qu’en est-il réellement ?