Eustace Davie

Afrique du Sud : l’industrie minière en danger

Afrique du Sud : l’industrie minière en danger

Le Parlement sud africain doit revoir la législation et la réglementation encadrant l’industrie minière. En effet, ce cadre juridique ne respecte pas la Constitution et est responsable de l’incertitude qui plane sur l’industrie minière sud-africaine. L’objectif est que l'industrie minière retrouve son statut économique antérieur, que l'économie croisse, que les investissements affluent, de même que les emplois.

Électricité en Afrique du Sud : la concurrence, amie des consommateurs

Un marché de l'électricité a un effet salutaire sur le comportement de tous les acteurs de la production et de la fourniture d'électricité. Les centrales électriques, les réseaux de transport, les réseaux de distribution, les grossistes et les détaillants ont un comportement plus favorable au consommateur lorsqu’ils sont en concurrence. Eskom, monopole d’État en Afrique du Sud est bien mal placée pour gérer un secteur aussi important pour le développement. Les exemples de l’UE, des États-Unis ou encore de la Nouvelle-Zélande prouvent que la concurrence est bénéfique.

La liberté économique, une arme contre la pauvreté

Selon le classement de la liberté économique mondiale en 2018, l’Afrique du Sud occupe le 110ème rang contre le 46ème en 2000. Est-il inquiétant que son classement ait chuté de 64 places en 18 ans, pour se situer en dessous du Swaziland et juste au-dessus de la Namibie et du Lesotho? Devrons-nous nous alarmer de cette terrible régression?

Afrique du Sud : une tradition de violation de la propriété

Les tragédies, telles que le racisme légalisé et le manque de respect des droits individuels et de propriété, sont généralement fabriquées par des individus ayant des intentions politiques malveillantes. L'adoption de la Loi de 1913 sur les terres autochtones (Natives Land Act) est un exemple historique de ce genre de manipulation politique et ces conséquences tragiques se poursuivent aujourd’hui. Malheureusement, les Sud-Africains semblent être sur le point de redevenir victimes du même genre de manipulation politique.

Afrique du Sud : un salaire minimum antisocial

Les politiciens ayant approuvé le projet de loi sur le salaire minimum national (NMW) croient vivre dans le monde d'Alice au pays des merveilles avec des «baguettes magiques» leur permettant d'adopter des lois et réglementations qui font du bien sans léser personne. Pourtant, d’évidence le NMW a toutes les chances de nuire à un grand nombre de malheureux qui gagnent actuellement des revenus bien inférieurs au NMW. On peut d’avance prévoir la perte de nombreux emplois et l'accès à l'emploi va se compliquer pour les 9,48 millions de chômeurs.