Aide internationale

Aide sanitaire en Afrique : changer de paradigme ?

Philip Stevens le 18 février 2009 - Le groupe de pression Oxfam ne semble pas apprécier la tendance grandissante chez les donateurs d’aide à solliciter le secteur privé pour délivrer les soins de santé de manière efficace dans les régions les plus pauvres du monde. Selon son nouveau rapport intitulé « Un optimisme aveugle », les soins de santé dispensés par le secteur public y seraient plus efficaces, plus équitables et moins entachés de corruption que dans le secteur privé. Sans doute est-ce Oxfam qui est trop optimiste justement.

La croissance démographique : un frein au développement ?

Nicholas Eberstadt, le 16 février 2009 - Le Président Obama a mis un terme à l’interdiction, imposée par l’administration Bush, de subventionner avec des fonds fédéraux d’une part les organisations qui font la promotion ou pratiquent des avortements en dehors des Etats-Unis et d’autre part le Fond des Nations Unies pour la Population (UNFPA). C’est une opportunité pour exercer une pression sur l’UNFPA pour qu’il se concentre sur la santé des femmes et des bébés, et arrête de gaspiller de l’argent en assaillant littéralement les pauvres avec des programmes bornés de contrôle de la population.

Le business de l'aide au développement

Le 15 octobre 2008 - Voilà un livre qui n’est plus tout récent mais qui a le mérite de décortiquer avec force détails les mécanismes de ce qu’il est convenu d’appeler « l’industrie de l’aide ».

Libérons la croissance africaine

Alec van Gelder, le 18 septembre 2008 - L’échec des politiques de l’aide au développement et du dernier cycle de Doha de l’OMC ne sont pas nécessairement un désastre pour les économies africaines.

Afrique : Annuler la dette ?

Franklin Cudjoe, Accra, Ghana, le 10 juillet 2008 -
Durant les préparatifs de la réunion du G8 au Japon la semaine dernière les activistes de tous bords se démenaient pour s’assurer que leurs problèmes seraient au programme. Bien que le programme change chaque année, un élément demeure récurrent : l’annulation de la dette. Que ce problème refasse constamment surface pose la question de l’efficacité de ce que certains, bien intentionnés, considèrent comme un outil de développement.