Aide internationale

Le G20 tirera-t-il l'Afrique de la pauvreté ?

Marian Tupy – Le 6 mai 2009. Au début du mois d’avril la réunion à Londres du G20, le groupe des 20 pays les plus riches de la planète, réaffirmait les engagements du G8 de 2005 à Gleneagles en Écosse, consistant à accroître l’aide aux pays pauvre, alléger leur dette et ouvrir les marchés des pays du G8 aux produits africains. Le G20 ne fera malheureusement pas mieux que le G8 pour réduire la pauvreté africaine.

Interview de Dambisa Moyo : l'aide et l'Afrique

Le 21 avril 2009 - Dambisa Moyo est l’auteur de l’ouvrage Dead Aid : Why Aid is not Working and How There is a Better Way for Africa (L'aide morte : pourquoi l'aide ne marche pas et comment il y a une meilleure voie pour l'Afrique) qui conclut que l’aide interétatique au développement est un échec. L'économiste zambienne défend un nouveau modèle de développement qui n’est pas fondé sur l’aide. Elle est interviewée par Caleb Brown du Cato Institute où elle a présenté son ouvrage il y a quelques jours.

Darfour : le peuple oublié

Nat Hentoff, le 7 avril 2009 - Après que le dictateur soudanais, le général Omar Hassan El Béchir a expulsé treize organisations humanitaires internationales du Darfour, le reste d’entre elles devant bientôt suivre, quatre enfants africains noirs musulmans sont pleurés par ce qui reste de leurs familles au camp de réfugiés Shangil Tobaya, parce qu’ils sont morts de malnutrition fin mars. Bien sûr leur mort n’apparaitra pas dans les journaux occidentaux.

Aide sanitaire en Afrique : changer de paradigme ?

Philip Stevens le 18 février 2009 - Le groupe de pression Oxfam ne semble pas apprécier la tendance grandissante chez les donateurs d’aide à solliciter le secteur privé pour délivrer les soins de santé de manière efficace dans les régions les plus pauvres du monde. Selon son nouveau rapport intitulé « Un optimisme aveugle », les soins de santé dispensés par le secteur public y seraient plus efficaces, plus équitables et moins entachés de corruption que dans le secteur privé. Sans doute est-ce Oxfam qui est trop optimiste justement.

La croissance démographique : un frein au développement ?

Nicholas Eberstadt, le 16 février 2009 - Le Président Obama a mis un terme à l’interdiction, imposée par l’administration Bush, de subventionner avec des fonds fédéraux d’une part les organisations qui font la promotion ou pratiquent des avortements en dehors des Etats-Unis et d’autre part le Fond des Nations Unies pour la Population (UNFPA). C’est une opportunité pour exercer une pression sur l’UNFPA pour qu’il se concentre sur la santé des femmes et des bébés, et arrête de gaspiller de l’argent en assaillant littéralement les pauvres avec des programmes bornés de contrôle de la population.