Droits de propriété

Du foncier à la nationalité : les socles de la division en Côte d’Ivoire

Le but de la réforme foncière est de faire en sorte que les conflits fonciers cessent ; que l’agriculture soit plus rentable, plus diversifiée et plus productive ; que le monde rural connaisse et vive la démocratie et la liberté comme des réalités et que les populations rurales sortent de leur vie de misère pour être au centre de la prospérité du pays.

Réforme foncière au Bénin : pourquoi l'échec ?

L’analyse des institutions juridiques et économiques est devenue très populaire pour mieux comprendre les ressorts du développement. Une des institutions que l’on considère comme cruciale pour le développement durable est le droit de propriété. Au Bénin, le gouvernement a implémenté des changements juridiques et institutionnels pour en faciliter la protection. Après un dizaine d’années et des millions d’euros dépensés, une analyse s’impose.

Nigeria: du pétrole mais pas de droits de propriété...

Giuliano Luongo – Le 24 novembre 2011. Le débat entre le Président nigérian Jonathan et l’opposition politique concernant la suppression des subventions au secteur pétrolier devient une bonne occasion de rappeler le problème du monopole d’État sur les ressources naturelles et de ses conséquences sur les droits de propriété des communautés locales.

Les paysans africains victimes de la chasse aux milliards « verts »

Vincent Bénard - Le 29 septembre 2011. C’est au nom de la "lutte contre le CO2" que de nouvelles exactions sont commises contre des populations rurales de pays pauvres. Le New York Times (1) et quelques autres, citant un rapport de l'organisation peu suspecte d'anti-écologisme Oxfam, révèlent que les exemples d'expropriations violentes de paysans, d'Afrique notamment, se multiplient.

Les droits de propriété : véritable clef du succès économique

Un consensus s’accorde à dire qu’il y a une indéniable corrélation entre des institutions saines et le développement d’un pays. Il paraît donc primordial de promouvoir l’institution qui aux yeux de la plupart des économistes est la plus importante de toutes : les droits de propriété.