Chine

Chine : Le contrat secret qui a sauvé des millions de vies

« Travailler dur, ou tirer au flanc, tout le monde obtient la même chose. Alors, les gens ne sont pas motivés pour travailler ». Ce sont les mots de Yan Junchang, le fermier chinois qui a initié un accord secret qui a sauvé des millions de vies. De quoi s’agit-il ?

Le secret inspirant de la Chine pour sortir de la pauvreté

Au cours des trois dernières décennies, les Chinois ont connu une amélioration absolument sans précédent de leur niveau de vie. La pauvreté - et nous parlons de la grande pauvreté - est passée d'environ 60% à moins de 5%. Les forêts de gratte-ciel ont pullulé presque du jour au lendemain. La Chine regorge de véhicules électriques, de batteries au lithium et de panneaux solaires, le tout produit localement. Les achats via commerce électronique sont livrés le jour même.

La révolution capitaliste de la Chine

Pour beaucoup, l'événement politique le plus important du XXe siècle est l'implosion du socialisme en Europe de l'Est, quand, à partir de 1989, une série de réactions en chaîne a suivi l'effondrement du mur de Berlin. Mais, un autre événement s’étant produit de manière plus ou moins concomitante lui conteste farouchement ce titre. Deng Xiaoping, le « leader légendaire» de la République populaire de Chine, a lancé, à partir de 1978, une série de réformes radicales pour une économie de marché libre, déclenchant ainsi la révolution économique qui a libéré la Chine de l'emprise suffocante du socialisme.

Limitation des importations chinoises : une protection pour l’économie marocaine ?

Si l’on regarde la situation critique que connaissent certains secteurs de l’économie nationale au bord de l’asphyxie (sidérurgie, bois, textiles, etc.) et la pression qu’ils exercent sur l’exécutif ; le niveau du déficit de la balance commerciale (196 milliards DH) qui, quoique en léger recul, reste menaçant pour la stabilité macroéconomique du pays (réserves de change et endettement) ; le déséquilibre structurel des échanges avec la Chine en défaveur du Maroc (24 milliards DH, soit 12% de l’ensemble du déficit commercial du Maroc) ; il n’est pas étonnant, qu’en ce temps de disette, le gouvernement soit réceptif à toutes les voix réclamant une limitation des importations via une défense commerciale active, en l’occurrence contre les produits chinois. Mais, en cédant à ces sirènes, va-t-il sauver réellement notre commerce et notre industrie émergente ? Pas si sûr !

La Chine et le pétrole africain

L’ouvrage Investissements pétroliers chinois en Afrique de Robert d’Aboville et Qian Sun, L’Harmattan, 2010 traite de la présence chinoise en Afrique en relation avec l’exploitation du pétrole africain.