USA

Fannie Mae et Freddie Mac : les déboires du capitalisme d’Etat

Gerald P. O'Driscoll Jr., le 11 septembre 2008 - Le Secrétaire américain du Trésor Henry Paulson a pris le contrôle des deux géants du refinancement hypothécaire Fannie Mae et Freddie Mac le 7 septembre. Il semble bien qu’il y a été forcé. Pourtant cette évolution ne change rien à la crise immobilière ni à la cause première des déboires de « Fannie et Freddie ».

McCain et la politique extérieure

Ted Carpenter et Malou Innocent, le 20 août 2008 - Un des thèmes favoris de John McCain durant sa campagne électorale est d’affirmer qu’il a beaucoup plus d’expérience en matière de politique extérieure que n’en a Barack Obama. McCain a désormais dirigé ses attaques contre les opinions d’Obama en la matière, en particulier le pessimisme de ce dernier quant à l’efficacité du renforcement des troupes US en Irak. Il est indéniable que Mccain a une expérience plus longue qu’Obama en matière de politique extérieure. Cependant, il n’est pas du tout évident que son jugement ici soit supérieur à celui d’Obama.

Les raccourcis politiques du Président Bush

Ted Carpenter, le 20 mai 2008 -
Dans son discours devant la Knesset israélienne le Président Bush a déclaré que ceux qui préconisent de négocier avec des « terroristes et des radicaux » sont l’équivalent des dirigeants poltrons qui cherchèrent à « apaiser » Adolf Hitler dans les années 30. Les critiques ont immédiatement accusé Bush de s’être attaqué sans le dire à Barack Obama, qui avait indiqué par le passé qu’il était prêt à ouvrir le dialogue avec des pays tels que l’Iran ou la Syrie.

Le soleil ne brille pas pour G.W. Bush au Moyen Orient

Leon Hadar, le 15 février 2008-
Certains présidents américains confrontés à des problèmes économiques et politiques dans leur pays semblent avoir accepté le dicton politique : « s’il pleut dans le Midwest, cherche le soleil au Moyen Orient »*. Ainsi, en juin 1974 alors qu’il était en train de se noyer politiquement et personnellement dans des scandales qui allaient le mener à une humiliante démission, le président Richard Nixon entreprit un voyage triomphal de sept jours dans quatre pays arabes et en Israël où, comme a pu l’écrire Time, « les hourras et les hosannas pleuvaient comme une douce pluie ».

L'erreur économique de l'administration Bush

William Niskanen, le 29 janvier 2008 -Le Président américain George W. Bush et Nancy Pelosi, Présidente de la Chambre des Représentants sont, malheureusement, tombés d’accord sur un paquet de relance économique complètement rétrograde. Le plan comprend entre autres une ristourne fiscale ou un crédit d’impôt pouvant se monter jusqu’à 1.200 dollars pour chaque famille disposant d’un revenu annuel de moins de 150.000 dollars, ainsi qu’une réduction temporaire de l’impôt sur l’investissement d’affaires. Tout cela est contraire au bon sens économique.