Agriculture

Le lobby écolo-agricole occidental veut-il la mort de l’Afrique ?

Carlo Lottieri – Le 28 juillet 2009. Une des conclusions du sommet organisé par le G8 début juillet en Italie a été la décision de relancer l’aide internationale aux pays en voie de développement et, entre autres, aux pays de l’Afrique sub-saharienne. Les chefs d’Etat de l’Europe, de l’Amérique du Nord et des autres pays riches on accepté les « conseils » des grandes stars de la musique pop internationale

Débat : faut-il ouvrir les terres africaines aux investisseurs agricoles étrangers ?

James Shikwati Vs. Franklin Cudjoe - Le 27 Mars 2009 - Nous vous proposons aujourd’hui un débat autour de la question de savoir si les terres africaines doivent être ouvertes à des baux pour être cultivées par des investisseurs étrangers. L’argument est que cela pourrait faire reculer la faim en Afrique. Deux économistes africains, James Shikwati, directeur de l’Inter Region Network au Kenya, qui publie AfricanExecutive.com et Franklin Cudjoe, directeur du think tank IMANI au Ghana et rédacteur d’AfricanLiberty.org, débattent sur le sujet.

Ce n'est pas l'aide alimentaire qui aidera l'Afrique

Thompson Ayodele, Nigéria, le 11 juin 2008 -
De nombreux pays ont été secoués par la crise alimentaire depuis le début de cette année. Une hausse des prix des denrées alimentaires à des niveaux parfois astronomiques a accru le risque de famine, exposé plus de populations à la malnutrition et a conduit à des manifestations autour de la planète. Les dirigeants du monde, cherchant à éviter des tensions susceptibles de renverser des Etats, ont tenté de s’accorder sur la meilleure manière de nourrir les populations mondiales.

Les droits de propriété, solution pour la sécurité alimentaire au Zimbabwe

Hillary Kundishora, Zimbabwe, le 8 juin 2008 -
Haïti, les Philippines, l’Ethiopie, l’Indonésie et de nombreuses nations africaines ont été durement touchés par la crise alimentaire qui a donné lieu à des manifestations. Panique et tensions se sont ajoutées à la longue liste des maux de l’Afrique, entre guerres, maladies et pauvreté extrême. Les pénuries alimentaires actuelles au niveau mondial devraient donner l’opportunité aux décideurs du tiers monde de revoir les modèles de propriété foncière actuellement en vigueur.

La demi-réforme de la politique européenne du vin

Emmanuel Martin le 14 avril 2008 -
L’Europe dépense 500 millions d’euros par an pour se débarrasser du vin « excédentaire » dont elle a déjà bien souvent subventionné la production. Il y a deux ans, la Commission européenne s’est enfin alarmé des effets pervers des mécanismes de la politique vitivinicole européenne. Ne pouvant rester insensible à cette inefficacité dans l’utilisation des fonds publics, elle se devait donc d’instiller un peu plus de rationalité dans la politique d’aides et simplifier les réglementations pour aussi rendre le vin européen plus compétitif. Car en dépit des sommes dépensées, le marché du vin en Europe est en crise… pour les vins européens.