Politique

Afrique du Sud : pourquoi copier les perdants ?

Nationalisation de la propriété, entreprises publiques inefficaces, augmentation de l'âge légal pour la consommation d'alcool de 18 à 21 ans et hausse des taxes dans une économie à faible croissance. Toutes ces idées ont été essayées ailleurs, et elles ont échoué systématiquement, à quelques exceptions près. A l’inverse, une forte protection des droits de propriété, un secteur privé actif et entrepreneurial, un respect de la liberté personnelle, et des impôts bas, sont des politiques qui ont toujours eu des impacts positifs.

Nigéria : l’écart des étrangers peut-il réduire le chômage ?

Le 05 février 2018, le Président Nigérian Muhammadu Buhari a signé un décret  qui « interdit au Ministère de l'Intérieur d’accorder des visas aux travailleurs étrangers dont les compétences sont déjà disponibles au Nigeria ». Par le même document, il ordonne de « favoriser les entreprises nigérianes dans l'attribution des contrats ». Ces décisions populistes, visant à lutter contre le chômage, sont-elles vraiment idoines?

Une décision insidieuse

Hausse du salaire minimum : une baguette magique ?

Quel comptable, digne de ce nom, préconiserait-il de dépenser  de manière irresponsable l’argent que vous n’avez pas et, le jour venu de rendre des comptes, adopterait la politique de l’autruche ? C'est exactement la voie suivie par le président socialiste du Venezuela, Nicolas Maduro, tout au long de son mandat et dans laquelle il persiste avec sa décision d’augmenter de 40% le salaire minimum du pays à partir de début 2018.

Cameroun : La protection de la famille et de l’enfance en danger

La protection de l’enfance est un droit constitutionnel au Cameroun. Mais au fil des années, on constate une sorte d’inertie et les enfants vulnérables sombrent de plus en plus dans la précarité ou sont abandonnés. Selon l’Annuaire Statistique du Ministère en charge des affaires sociales (MINAS, 2012), le nombre d’enfants abandonnés et encadrés auprès des structures sociales sur l’ensemble du territoire national est en constante augmentation. Ainsi, il est passé de 29 en 2008 à 1326 en 2010. Sur le plan de l’éducation, le taux de non-scolarisation des enfants en âge scolaire (6-14 ans) était de 24,9% alors que la scolarisation est obligatoire à cet âge depuis 1998. Comment expliquer une telle inertie ?

Sortir des idées reçues sur la création de richesse

La relation entre croissance économique et amélioration du niveau de vie est illustrée par les résultats du dernier rapport sur la liberté économique du monde publié par l’Institut Fraser. Le rapport classe les pays en fonction de leur niveau de liberté économique. L'Afrique du Sud figure actuellement au 95ème rang sur 159 pays, après avoir occupé le 46ème rang en 2000. Ainsi, la liberté économique en Afrique du Sud a reculé, atteignant la 70ème place en 2005 et la 82ème position en 2010.