Conflits

Une « nouvelle route de la soie » encore très cahoteuse

Autour de la réunion de l’OTAN le 20 mai à Chicago, les partenaires de la coalition espèrent stabiliser l’Afghanistan avec des projets de développement au-delà de 2014. Une des initiatives sur la table est celle de la « Nouvelle Route de la Soie », qui vise à réorganiser la position ancienne de l’Afghanistan en tant que plaque tournante du commerce régional reliant l’Occident et l’Extrême-Orient. Mais plusieurs obstacles se dressent pour que ce souhait se transforme en réalité.

Le casse-tête soudanais

La récente crise frontalière entre le Soudan et le Soudan Sud traduit les difficultés de la pacification. Dans la perspective d’une possible intervention internationale, quelles sont les racines de ce dernier conflit ? Sera-t-il possible de créer les bases d’une pacification durable ? 

Guinée-Bissau : La drogue et l’Etat-Volcan

Depuis son indépendance acquise en 1974, la Guinée-Bissau se caractérise principalement par son instabilité politique. Une situation qui a de lourdes conséquences sur le développement économique et social de cet Etat de l’Afrique de l’Ouest. Le dernier coup d’Etat perpétré le vendredi 13 avril 2012 vient une fois de plus donc annihiler les espoirs d’une marche vers la stabilité. Comment comprendre cette situation ?

Revue de "La Chine en Afrique"

Les relations entre l’Afrique et la Chine est un sujet d’actualité depuis que cette dernière est devenue la deuxième puissance économiqueLa Chine en Afrique de Julien Bokilo, aux éditions L’Harmattan (Mars 2012) nous éclaire sur les tenants et les aboutissements de la concurrence entre Chinois et Occidentaux en Afrique.

Quelle voie de sortie au Mali ?

Même après l’annulation de l’embargo par la Cedeao et le transfert de pouvoir à Dionocounda Traroré, le Mali se trouve toujours dans un scénario très difficile, vue la situation au nord et la nécessité de restaurer la paix dans la perspective de nouvelles élections. L’hypothèse d’une intervention militaire internationale semble possible, mais aurait-elle du sens dans une situation chaotique comme celle du nord-Mali ?