Conflits

RDC : Le coût de la guerre

Il y a plus de quatre mois que la RDC se plaint de la situation à l’est de son pays. Pour certains, il s’agit simplement des vieux démons « internes » du pays auquel celui-ci fait face. Il a fallu attendre le rapport de Nations Unies pour admettre, enfin, qu’il s’agit d’une agression.

Que vaut la "paix" aux Soudans ?

Les deux Soudans ont apparentement conclu début août un accord pour le partage de la manne pétrolière après une longue crise politique et militaire. Comment a-t-il été possible d’y arriver ? Cet accord est-il pérenne ?

Mali : les périls d'une intervention

Comme dans toutes les situations de crise politique et militaire, la proposition d’une intervention militaire extérieure est évoquée comme voie pour résoudre la crise du Mali. La Cedeao a ainsi tenté de finaliser un plan d'intervention sous mandat onusien. Pour évaluer les chances d'une telle intervention, il faut d’abord rappeler brièvement les conditions du cadre politique-militaire du pays.

Pourquoi la Chine ne va pas solutionner les problèmes de l’Afrique

La Chine veut doubler ses prêts à l’Afrique à hauteur de 20 milliards de dollars américains au cours des trois prochaines années. Voilà un geste apparent visant à renforcer les liens avec l’Afrique, un allié qui sert de fournisseur de ressources naturelles à la Chine et de marché pour les produits chinois à faible coût. La Chine a investi de l’argent en Afrique pour remporter la compétition féroce autour des importantes ressources naturelles du continent. Déjà la Chine est le partenaire commercial le plus important de l’Afrique, après avoir dépassé les États-Unis en 2009.

La guerre civile en Syrie dans le puzzle Moyen-Oriental

Alors que la guerre civile syrienne prend une tournure toujours plus chaotique et sanglante, certains experts avertissent que le conflit qui se joue ne se résume pas à de nobles rebelles épris de liberté face à un régime malfaisant. Il s’agit plutôt d’une lutte complexe impliquant plusieurs factions ethniques et religieuses. Le contexte régional du conflit syrien est tout aussi complexe, reflétant à la fois une lutte géopolitique triangulaire pour la domination entre l’Arabie saoudite, l’Iran et la Turquie d’un côté et la vieille rivalité entre sunnites et chiites de l’autre.