Afrique

L'argent peut-il résoudre le problème du développement de l'Afrique ?

L'Afrique peut-elle être sauvée par l'argent de l'aide ? Une question qui se pose depuis plusieurs décennies. Si oui, sous quelles conditions ? Si non, pourquoi ? De Donald Kaberuka à William Easterly, en passant par James Shikwati

Force G5 Sahel : Aux sources de l’inertie

Inertie du G5

Attaques au Tchad, au Niger, au Mali et au Burkina Faso… Rien qu’en mai 2019, la quasi-totalité des pays du G5 Sahel ont été la cible des terroristes. Une recrudescence des activités terroristes plus inquiétante qui appelle une réponse urgente et forte. La Force G5 du sahel, la réponse commune estimée « capable » de réduire la force de nuisance des mouvements terroristes sur le terrain, tarde et éprouve des difficultés quant à son déploiement effectif sur le terrain. Quels sont donc les obstacles à cette opération ?

L’aide à l’Afrique, sabotée par la corruption

Pas plus tard qu'hier, alors que je réfléchissais à l'opportunité de faire un don à une organisation à but non lucratif, quelques pensées me traversèrent l'esprit. Premièrement, cette organisation défend-t-elle une cause que je soutiens? Et deuxièmement, puis-je être sûr que mon argent sera entre de bonnes mains et qu’il sera utilisé à bon escient?

Pillage de l’Afrique : les multinationales seules responsables ?

Le pillage de l’Afrique consiste à dépouiller, de manière violente et destructive, le continent de ses biens, notamment de ses richesses du sous-sol, au détriment de la loi et des droits de propriété. Depuis la conquête de l’Afrique et durant la colonisation, beaucoup de richesses ont quitté le territoire africain. Depuis l’indépendance jusqu’à aujourd’hui ce fléau persiste. Pourquoi ?

Afrique : une zone de libre-échange pour exorciser les démons du socialisme

La ZLEC socle de la croissance des pays africains

Après la ratification par la Gambie, pays d'Afrique de l'Ouest, de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC) en avril, le seuil de vingt-deux nations, nécessaire à l'entrée en vigueur du pacte commercial, est désormais atteint. C’est une bonne nouvelle pour l’Afrique, car non seulement une zone de libre-échange à l’échelle du continent stimulera l’économie de la région, mais l’accord relatif à la zone de libre échange représente un changement idéologique important par rapport aux relents socialistes qui hantaient une grande partie du continent depuis son indépendance.