Afrique

Démocratie et liberté : un duo anti-pauvreté

Notre continent africain a peut-être acquis sa libération politique et a mis en place des gouvernements plus ou moins démocratiquement dans de nombreux pays, mais la lutte pour un développement économique est loin d'être gagnée.

Nigéria : comment sortir de la crise énergétique ?

Actuellement, près de 95 millions de Nigérians vivent dans l’obscurité quotidienne imposée par la crise énergétique qui dure depuis des décennies. La situation s’explique par l'échec du secteur de l'électricité contrôlé par l'État. Notons que même après qu'une grande partie du secteur ait été confiée à des opérateurs privés, rien n'a changé. Les pannes d'électricité continuent de perturber les ménages et la vie sociale, sans parler de la paralysie qu’elles infligent aux activités industrielles et commerciales de plus de 180 millions de Nigérians. Où réside la racine du mal ?

La problématique de la corruption dans les Etats modernes

Pourquoi la pratique de la corruption est-elle si répandue dans certains pays, particulièrement ceux en apprentissage de la gestion moderne et démocratique comme les pays africains ? N’y a-t-il pas un lien entre leur pratique de la gouvernance et le phénomène de la corruption auquel se livrent les populations ?

L’Afrique est-elle condamnée à rester instable ?

L’intensité des conflits armés en Afrique augmente et baisse cycliquement. Selon les données issues du Uppsala Conflict Data Program et de la Base de données mondiale sur le terrorisme, les conflits armés ont atteint leur pic en 1990/1991 à la fin de la guerre froide, ils ont baissé jusqu'en 2005/2006, sont restés relativement stables jusqu'en 2010/2011, puis sont repartis à la hausse jusqu'en 2015 même si leur pic cette fois-ci n’a pas atteint celui enregistré en 1990/91. Au moins sept facteurs sont à l'origine de la violence sur le continent. Les comprendre peut aider à mieux gérer la situation.

Les agropoles : une panacée pour l’agriculture africaine ?

La promotion du partenariat public-privé (PPP) comme stratégie de financement du secteur agricole  en Afrique s’amplifie. Depuis quelques années, les pôles de croissance agricole se multiplient et occupent une place grandissante. Seulement, plusieurs questions subsistent encore quant à leur pertinence et on se demande, entre autres, si les agropoles sont la meilleure option pour le développement agricole ? Si c’est le cas, la pratique du PPP dans la dynamique des agropoles est-elle la meilleure Favorisent-ils réellement le développement de filières compétitives et  inclusives des exploitations familiales ?