Afrique

Pas de droits de propriété, pas d’investissements !

Le président d’Afrique du Sud, Ramaphosa, a récemment envoyé quatre personnes chargées de la promotion des investissements étrangers. Leur mission était de lever 100 milliards de dollars d’investissements au cours des cinq prochaines années. L’un de ces émissaires, l’ancien ministre des Finances, Trevor Manuel, s’est étonné que la question foncière soit un réel frein pour les investisseurs. Cela semblait pourtant évident alors que l'article 25 de la Constitution doit être amendé, supprimant ainsi la garantie des droits de propriété. Pourquoi un investisseur rationnel choisirait-il de mettre en péril son argent et ses biens en investissant en Afrique du Sud?

Mariage des enfants en Afrique: une plaie toujours ouverte !

L'Afrique subsaharienne enregistre le plus grand nombre de mariages d'enfants au monde. Environ quatre filles sur dix sur ce continent sont mariées avant l'âge de 18 ans, et six des dix pays ayant la plus forte prévalence de mariages d'enfants se trouvent en Afrique. Dans ces six pays, le taux de mariage des enfants, avant 18 ans, varie de 45% à 80%. Le mariage des enfants est une question complexe, générée par de nombreux facteurs. Ses effets sont dévastateurs à long terme sur le physique, le bien-être psychologique et émotionnel des fillettes.

Sept politiques pour accroitre la pauvreté

Plusieurs politiques publiques sont de nature à maintenir les pauvres dans la pauvreté. Etrangement ce sont des politiques qui au premier abord pourraient paraître attractives. On peut en citer au moins sept.

Etendre le champ de l’État providence

Stop à la manipulation de la monnaie !

L'invention de la monnaie a permis aux individus de remplacer leur système de troc par celui de l’échange monétaire. Au lieu d'échanger un bien ou un service contre un autre, la création de la monnaie a permis aux gens d'acheter ce qu'ils voulaient même à crédit. La monnaie est essentiellement un échange de reconnaissances de dettes (I-owe-you token,IOU).

Le capitalisme : un système économique moral

Le capitalisme contrairement à de nombreuses critiques est moral. Pourquoi ?  Parce qu’il repose sur les droits et libertés individuels. Andile Khumalo a écrit[1] qu'il faut évoluer vers un capitalisme qui place «la société plutôt que le profit au cœur des décision et actions des entreprises». Mais la justification morale du capitalisme ne réside pas dans ses effets «pour la société» ; sa justification morale est qu’elle repose sur la notion de droits individuels.