Corruption

Capitalisme de connivence au Burkina : une bombe à retardement

Capitalisme de connivence au Burkina : une bombe à retardement

En pleine crise d’ « irresponsabilité » des politiciens occidentaux, il est pertinent de porter un regard critique chez soi afin de voir si les mêmes erreurs politiques ne menacent pas le sommeil tranquille des populations. Le Burkina Faso est un ancien pays colonisé, qui, 50 ans après son indépendance (toute relative) peine à inventer « son » modèle de développement 

Corruption en RDC : l'ouvrage d'Oasis Kodila

Qu’est-ce que la corruption ? Comment la mesurer ? Quels sont ses impacts ? Autant de questions que notre collaborateur Oasis Kodila traite dans son ouvrage « Corruption en République Démocratique du Congo : Nature et conséquences » (Éditions de universitaires européennes, 2012), dans une analyse de son pays, la RDC.

Fonds souverains : Une panacée ?

Les États africains producteurs d'hydrocarbures essayent de gérer avec efficience les ressources issues de la vente des hydrocarbures. Certains optent pour la création de fonds souverains pour placer les recettes. Tout récemment encore, c’est le Nigeria qui procédait à la création d’un fonds souverain de 800 millions d'euros. En s’appuyant sur les exemples d’autres pays, s’agit-il d’une panacée ?

Lutte contre la corruption au Cameroun : et si on commençait par l’article 66 de la constitution ?

L’actualité Camerounaise reste dominée depuis un certain temps par la série d’arrestations spectaculaires des anciens barons du régime politique en place. Ces mises en détention participeraient selon la thèse officielle à l’assainissement des mœurs dans le processus de gestion des ressources publiques.

Corruption en Asie: une exception à la règle?

Il n’est pas hasardeux de trouver des arguments qui soutiennent que les effets de la corruption diffèrent selon que l’on se trouve à tel ou tel autre coin de la planète. Cet argument poussé à l’extrême a donné naissance au fameux « paradoxe asiatique » : en simplifiant, il signifierait une compatibilité entre croissance et corruption. Ce paradoxe est-il vrai ?