Santé

Obama : Quelle réforme de la santé ?

Mathieu Bédard - Le 11 septembre 2009. Aucun doute, le système de santé américain ne « fonctionne pas ». En plus d’être l’un des plus coûteux au monde, il mène à de sérieuses tragédies humaines, où les malades perdant leur emploi se retrouvent alors sans couverture sociale et inassurables. La réforme Obama, instaurant un géant public de l’assurance maladie, s'attaque-t-elle aux vrais problèmes ?

Mauvaise gouvernance et contrefaçon de médicaments

Julian Harris et Philip Stevens, le 19 janvier 2008 - L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) se réunit le lundi 19 janvier à Genève afin de décider de nouvelles mesures contre l'explosion des échanges mondiaux de médicaments contrefaits - jusqu'à un tiers de tous les médicaments en Afrique et un quart dans l’ensemble des pays en voie de développement (PED).

Algérie : résoudre la dépendance aux importations de médicaments par le protectionnisme ?

Hicham El Moussaoui le 21 novembre 2008 - Fin octobre dernier, le gouvernement algérien a pris la décision d’interdire l’introduction en Algérie de 1000 produits pharmaceutiques fabriqués localement. Selon le gouvernement, cette décision trouve son origine, d’une part dans la croissance de la facture des importations (1,4 milliard de dollars en 2007 et près de 1,3 milliard de dollars pour les 9 premiers mois de 2008), et d’autre part, dans la décroissance de l’industrie locale qui ne tourne actuellement qu’à 20% de ses capacités.

Paludisme : le vrai remède c'est la croissance économique

Jasson Urbach et Julian Harris, le 1er octobre 2008 - Les Nations Unies se sont réunies dernièrement à New-York pour discuter des Objectifs de Développement du Millénaire et de la volonté de « mettre un terme à la pauvreté pour 2015 ».

Des subventions pour les riches dans les pays pauvres

Roger Bate, le 7 mars 2008 -
L’Organisation Mondiale de la Santé estime que 30 % de la population mondiale n’a pas accès à des médicaments vitaux du fait d’une faible infrastructure sanitaire . Les activistes assurent que le problème vient des prix des médicaments et ont essayé de les faire baisser en intimidant les groupes pharmaceutiques et en encourageant la concurrence de génériques moins onéreux. Leur dernier projet est de subventionner la production locale de médicaments dans les pays en voie de développement. Cette démarche ne manquera pas d’avoir plusieurs effets pervers.