Santé

Afrique du Sud : Rationaliser l’approbation des médicaments

Jasson Urbach – Le 5 janvier 2011. Sur le marché sud-africain, les droits de propriété intellectuelle (DPI) ont une durée maximale de 20 ans, mais le processus d'enregistrement accapare une portion significative de la période de temps consacrée à récupérer les coûts, en raison de la longue période de temps (parfois jusqu'à 5 ans) prise par le Conseil de contrôle des médicaments (MCC)

Les droits de l’homme, fondement moral pour les soins de santé ?

William Easterly – Le 2 novembre 2009 – Le débat agonisant sur la santé aux États-Unis a pris un nouveau ton moral. Le président Barack Obama a récemment tenu une conférence téléphonique avec des dirigeants de communautés religieuses dans lequel il appelait les soins de santé « une obligation éthique et morale fondamentale. » Même Sarah Palin s'est senti obligée de concéder : « chacun de nous sait que nous avons l’obligation de prendre soin des personnes âgées, des jeunes et des malades. » Ce virage moral fait écho à un débat international sur le « droit à la santé ». Pourtant, la campagne mondiale visant l’égal accès aux soins de santé a eu un résultat surprenant : elle a rendu les soins de santé mondiaux plus inégaux.

Obama : Quelle réforme de la santé ?

Mathieu Bédard - Le 11 septembre 2009. Aucun doute, le système de santé américain ne « fonctionne pas ». En plus d’être l’un des plus coûteux au monde, il mène à de sérieuses tragédies humaines, où les malades perdant leur emploi se retrouvent alors sans couverture sociale et inassurables. La réforme Obama, instaurant un géant public de l’assurance maladie, s'attaque-t-elle aux vrais problèmes ?

Mauvaise gouvernance et contrefaçon de médicaments

Julian Harris et Philip Stevens, le 19 janvier 2008 - L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) se réunit le lundi 19 janvier à Genève afin de décider de nouvelles mesures contre l'explosion des échanges mondiaux de médicaments contrefaits - jusqu'à un tiers de tous les médicaments en Afrique et un quart dans l’ensemble des pays en voie de développement (PED).

Algérie : résoudre la dépendance aux importations de médicaments par le protectionnisme ?

Hicham El Moussaoui le 21 novembre 2008 - Fin octobre dernier, le gouvernement algérien a pris la décision d’interdire l’introduction en Algérie de 1000 produits pharmaceutiques fabriqués localement. Selon le gouvernement, cette décision trouve son origine, d’une part dans la croissance de la facture des importations (1,4 milliard de dollars en 2007 et près de 1,3 milliard de dollars pour les 9 premiers mois de 2008), et d’autre part, dans la décroissance de l’industrie locale qui ne tourne actuellement qu’à 20% de ses capacités.