Santé

Nationalisation du secteur de santé en Afrique du Sud : une fausse bonne idée

Les propositions contenues dans le Livre blanc sur l'assurance de santé nationale (National Health Insurance, NHI), si elles sont adoptées, se révéleront un désastre absolu, non seulement pour les soins de santé en Afrique du Sud, mais aussi pour l'économie en général.

Maroc - Carte RAMED : couverture médicale gratuite ou chèque en bois ?

9,2 millions de Marocains profitent du RAMED (régime d’assistance médicale gratuite pour les indigents), tel est le chiffre brandit avec fierté par M. Benkirane, chef du gouvernement, le 2 février dernier, pour s’enivrer du succès de son gouvernement qui présente le social comme étant sa marque de fabrique. Devrions-nous pour autant nous joindre au chef du gouvernement pour fêter cet exploit?

Cameroun : L’insoutenable centralisation du système de santé

Au Cameroun, le taux d'occupation des hôpitaux n'est étrangement que de 30%. L’essentiel des infrastructures de santé sont concentrées en ville ou mieux, dans les capitales économiques et politiques (Douala et Yaoundé) vivent moins de 20% de la population. Pis, dans un pays en ville, on compte seulement un lit d'hôpital pour 456 habitants, on note que seuls 20 à 25% des équipements sont réellement opérationnels. Une des causes de cette disparité est la centralisation. La question est de savoir ce qui bloque la décentralisation des soins au Cameroun et les conséquences pour la population.

Afrique du Sud : Les médecins ne sont pas des marchandises

« Cessez de voler nos médecins » est le titre choc d'un article publié le 10 juin 2015 dans le quotidien « Le Citizen ». Dans cet article, le directeur général du ministère sud-africain de la Santé affirme, « Le Royaume-Uni accapare notre personnel médical ... [Nous sommes] en train de signer un protocole d'entente avec le Royaume-Uni pour obtenir le rapatriement de certains de notre personnel de la santé... Vous ne devriez pas voler des pays qui sont dépourvus ... Vous devriez arrêter de nous voler ».

Comment améliorer l’accès aux soins médicaux en Afrique?

L’innovation dans la technologie médicale, a mis à la disposition des scientifiques, au cours des cinq dernières décennies, de puissants outils pour développer de nouveaux médicaments et procédures qui ont abouti à des progrès sans précédent en matière de longévité humaine. L'espérance de vie à la naissance dans le monde a considérablement augmenté en passant d’une moyenne de 52 ans en 1960 à une moyenne de 71 ans en 2013. Il ne peut y avoir aucun doute quant aux avantages extraordinaires que les progrès en matière d'innovations médicales ont apporté à l'humanité (aider les gens à vivre plus longtemps, plus sain et plus heureux).