Développement

Pétrole au Kenya: bénédiction ou malédiction?

Récemment, la compagnie « Tullow Oil » a fait deux nouvelles découvertes pétrolières dans le Nord du Kenya, renforçant ainsi les perspectives de transformer ce pays en un grand exportateur potentiel de pétrole en 2016. Ces découvertes parmi plusieurs d’autres, comme dans l’Ouest de l'Ouganda, la Tanzanie, le Ghana et le Mozambique, soulèvent des questions : ces mannes « tombées du ciel » sont-elles une bénédiction ou une malédiction?

Relancer le secteur manufacturier pour la prospérité économique en Afrique

La part de l'Afrique dans la production manufacturière mondiale est passée de 0,9% à 0,8% entre 1980 et 2001. En 2012, ça n’a pas beaucoup changé puisqu’elle stagne à 1%. Il est assez difficile de ne pas faire le lien avec le fait que les 25 des pays les plus pauvres au monde se trouvent en Afrique. Soulignons que ces deux dernières décennies, c’est la prédominance de l’industrie manufacturière de l'Afrique du Sud qui est à l’origine de 27,3% de la valeur ajoutée manufacturière créée par l'Afrique sub-saharienne. Déprimant alors qu'il existe 54 pays en Afrique! Cela signifie que les autres pays du continent somnolent. Il est clair que le continent et plus particulièrement l'Afrique subsaharienne, est la région la moins industrialisée du monde.

Économie de marché et prospérité en Afrique

Une économie de marché fait référence à un système dans lequel les décisions économiques, en particulier la tarification des biens et services, est entièrement déterminée par les échanges des ménages et des entreprises d'un pays, avec une intervention limitée du gouvernement. Plus d’innovations et de progrès technologiques ont été réalisés dans les pays riches grâce aux opportunités offertes par le libre marché. Cette liberté s’est avérée plus fructueuse que la planification étatique.

Avec les femmes construisons l’Afrique de nos rêves !

« Le vent du changement est en train de souffler sur ce continent ...». Ces mots célèbres prononcés par le Premier ministre britannique, Harold Macmillan, il y a 54 ans, sonnent vrai encore aujourd'hui, bien que le contexte soit différent.

Afrique: le bon, le mauvais et le laid

Du 4 au 7 août dernier, le président Obama a accueilli à Washington le Sommet des Etats-Unis - Afrique. Il a reçu plus de 40 chefs d'État africains et leurs gigantesques entourages dans une ambiance festive. En effet, même le virus Ebola en Afrique de l'Ouest n'a pas réussi à altérer le moral des participants.  Peut-être est-ce les milliards de dollars de promesse d’investissements en Afrique, annoncés par les grandes entreprises privées américaines qui ont entretenu cette bonne humeur ?