Finance américaine : le plan Obama rate sa cible