Interview du professeur Gérard Bramoullé