Afrique : l’enseignement privé est-il vraiment réservé aux riches ?