L’ambiguïté du serment confessionnel au Tchad