Maroc : quand les lentilles cessent d’être le plat des « pauvres »