Cameroun : le protectionnisme est-il protecteur ?