Le printemps arabe sonnera-t-il l'hiver de l'islamisme terroriste ?