Derniers billets

Niger : l’exemple d’une alternance démocratique

Le Niger connaitra sa première alternance démocratique au terme de la présidentielle de 2021 à laquelle ne concourra  pas l’actuel président Mahamadou Issoufou. Jusque-là, les militaires interrompaient des régimes civils ayant presque basculé dans l’autoritarisme. Publiquement, Issoufou a affirmé respecter la constitution qui limite les mandants présidentiels à deux contrairement à certains de ses pairs  du continent. Pourquoi  la règle constitutionnelle va être respectée au Niger alors que ce n'est pas le cas dans d'autres pays africains?

Économie du savoir : vecteur de prospérité de l’Afrique

Economie du savoir en Afrique : un enjeu fort

Les innovations favorisent l'émergence de nouveaux modèles économiques tout en réduisant les coûts. Les principales valeurs boursières mondiales sont désormais liées à l’immatériel. Le plus grand hébergeur du monde (Airbnb) ne possède aucun hôtel ! Les plus grands vendeurs (Ali baba et Amazon) ne possèdent ni boutique ni supermarché ! Le plus grand transporteur (Uber) ne possède aucun véhicule ! Tous prospèrent grâce aux programmes, logiciels, applications et technologies. Le monde de la connaissance, des savoirs et des technologies a dépassé celui des industries lourdes. La création de la richesse et des emplois est désormais portée par l’économie de l’immatériel.

Afrique-Japon : la morale, une arme de conquête ?

Dans la guerre économique[1] qui structure les relations internationales post-guerre froide, la morale est de plus en plus invoquée dans la conduite des politiques étrangères. Chefs d’État et ministres recourent aujourd’hui aux arguments moraux pour justifier leurs actions, ou au contraire stigmatiser celles de leurs rivaux. Comment comprendre l’évocation de la morale par les responsables japonais durant la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD) 2019 ?

Lutte contre la pauvreté en Afrique : la clé de l’espoir !

En 1990, l'ONU s'est engagée à réduire de 50% la pauvreté dans le monde d'ici 25 ans. La réalisation de cet objectif ambitieux est en grande partie due au succès de la Chine. Au cours de la même période, le pourcentage de la population vivant sous le seuil de pauvreté est passé de 56,8% à 42,7% sur l’ensemble du continent africain. Cependant, avec 20% d'Africains vivant sous le spectre de la famine, un pourcentage plus élevé que partout ailleurs dans le monde, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir.

La tolérance : terreau de la prospérité

La tolérance est un terreau favorable à la prosperité

Une thèse de plus en plus rependue affirme que c’est l’esclavage qui a rendu l’Amérique prospère. Cela amène à réfléchir au lien entre l’esclavage, l’intolérance, le fanatisme en général et la prospérité économique. En réalité ces vices augmentent la pauvreté et non la prospérité. Alors que les propriétaires d'esclaves prospéraient, la plupart des gens étaient lésés, y compris ceux qui n'avaient jamais été esclaves. Plus généralement, les États esclavagistes étaient économiquement en retard sur les États non-esclavagistes. Encore aujourd’hui, l'un des héritages de l'esclavage est que ces régions d'Amérique restent économiquement en retard par rapport au reste du pays et cela un siècle et demi après l'abolition de l'esclavage.