Derniers billets

Iran : L'échec des sanctions

Avec la nomination par le président Barack Obama du sénateur Chuck Hagel en tant que secrétaire américain à la Défense, la question de l’Iran, et en particulier des sanctions économiques, promet de rester sur la table. Hagel a été fustigé par les néo-conservateurs et certains partisans de la ligne dure pro-Israël pour avoir osé questionner (par le passé) le fait que les sanctions sont la meilleure façon de contrer les ambitions nucléaires de l’Iran. Et il s’avère effectivement que les sanctions n’ont pas réussi à forcer Téhéran à abandonner son programme nucléaire

RDC : Faut-il craindre les billets à valeur faciale élevée ?

Quelques jours après l’annonce de la nomination du nouveau gouvernement de la république démocratique du Congo le 28 avril 2012, le grand public a assisté à une pluie des décisions gouvernementales. Les premières furent celles portant interdiction de la circulation des véhicules privés, communément appelés 207, pour le transport en commun, et celle de l’interdiction de petits commerces (qui jonchaient les grandes artères de la ville de Kinshasa). La plus commentée et la plus contestée par le public est cependant une décision conjointe

Le mutuellisme, clef d’un développement agricole durable en Côte d’Ivoire

L’aide internationale publique, versée sur l’agriculture ivoirienne, n’a jamais rien fait pousser sauf, peut être, la mauvaise herbe de la corruption. Celle-ci, si elle engraisse quelques hommes de l’Etat, n’aide ni l’agriculture à se développer, ni les paysans à sortir de la misère.

Maroc : Pourquoi les provinces du sud ne décollent-elles pas économiquement ?

Le Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) marocain vient de présenter sa note de cadrage portant sur le modèle de développement des provinces du Sud. Celles-ci, quoique bénéficiant d’investissements publics colossaux, de subventions à la consommation, d’exonérations fiscales, voient leur décollage économique se faire toujours attendre.

L’essor africain remis en cause

Début janvier, dans la publication The Myth of Africa's Rise, Rick Rowden émet l’opinion que la forte croissance économique de l’Afrique ne serait qu’une fable populaire. Pour aboutir à cette conclusion, l’auteur développe son argumentation en manipulant les données économiques d’un rapport récent des Nations-Unies. Notre analyse contradictoire de ces mêmes chiffres nous permet d’aboutir à une conclusion diamétralement opposée.