Derniers billets

Objectifs du Millénaire : moins de 1000 jours...

Huit objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ont été définis en 2000 quand un certain nombre d’agences des Nations Unies (ONU) s’étaient réunies à leur quartier général de New York. Ces agences de l’ONU promirent que d’ici à 2015, elles auraient réduit la pauvreté et la faim dans le monde de moitié, se seraient battues contre le changement climatique

Sassou Nguesso, Hollande et la République irréprochable

Alors que le président français se voit empêtré dans des affaires qui se rapprochent toujours plus de lui (affaire Cahuzac, affaire Augier et maintenant peut-être Fabius), nul doute que l’accueil d’un brave dictateur africain pourra redorer efficacement son blason et sauver la face de la « République irréprochable » ! Le timing n’aurait pu être pire pour la visite du camarade Sassou Nguesso

Le business de la complication

En France, le Président Hollande a proposé récemment un « choc de simplification ». Effectivement, les complications artificielles issues de certains dysfonctionnements de l’intervention publique constituent un boulet pour le dynamisme de l’économie. Un « Président de la croissance » ne peut que demander leur suppression. Mais cette dernière doit être massive, et il n’est pas sûr que certains intérêts « laissent faire ». L’analyse vaut pour bien des pays d’Afrique.

Gouvernance en Afrique : vers une privatisation informelle de l’État

Depuis la décolonisation, la « mauvaise gouvernance » figure souvent parmi les facteurs qui entravent le développement économique en Afrique et ailleurs. A sa source on trouve la bureaucratie qui, dans la plupart des pays africains, du nord comme de l’ouest, reste dominante mais aussi improductive et incompétente.

L’axe Sud-Sud : vers un nouveau modèle de développement pour l’Afrique ?

À la quête d’une coopération Sud-Sud gagnant-gagnant. Telle était en substance la thématique du troisième sommet multilatéral Amérique du sud/Afrique (ASA) de Malabo en Guinée Équatoriale, qui a réuni une vingtaine de chefs d’État de deux continents les 21 et 22 février 2013, c’est-à-dire au lendemain du sommet du G-20 qui venait de clôturer ses travaux à Moscou. Signe des temps ou simple coïncidence, au moment l’heure est à la recherche des stratégies pour relancer une croissance anémiée en Europe