Derniers billets

Obama peut-il vraiment doubler l’accès à l’électricité en Afrique sub-saharienne ?

Suivant les traces de ses deux prédécesseurs, Obama a dévoilé son initiative pour l’Afrique: Power Africa. Bill Clinton avait lancé l’African Growth and Opportunity Act (AGOA), un accord commercial qui permet aux pays africains d’exporter des marchandises en franchise de droits sur les marchés américains. George W. Bush avait signé le Plan d’urgence du Président pour la lutte contre le sida (PEPFAR), une initiative qui lui avait apporté une certaine popularité sur le continent.

Plus de mondialisation, moins de pauvreté

pauvreté

Il y a quelques semaines, l'analyste de la Banque mondiale, Branko Milanovic, offrait la primeur de sa choquante découverte en matière d'inégalité économique : 8% de la population mondiale concentre 50% des revenus créés sur toute la planète. Pire, alors que 1% des plus riches a vu augmenter ses revenus de 60% entre 1988 et 2008, les 5% les plus pauvres n'améliorèrent leur situation en rien.

L'Afrique et les médias occidentaux

L’Afrique se retrouve bien souvent dans les nouvelles en occident seulement quand elle rentre dans la case qui a été créée pour elle ou quand cela correspond à un ordre du jour occidental. Un journaliste britannique chevronné a pu déclarer lors d’un atelier des journalistes à Abuja que l’ont parle du Nigéria dans les médias britanniques seulement quand il s’agit de mauvaises nouvelles. Il n’y aurait donc pas de bonnes nouvelles en provenance du Nigéria ?

Syrie : la leçon libyenne oubliée

La décision de l’administration Obama d’accroître l’aide aux rebelles syriens, y compris maintenant une aide militaire, semble indiquer que les États-Unis deviennent peu à peu un participant à la guerre civile syrienne.

Madagascar : les coûts de la crise politique

L’instabilité politique est assurément l’une des principales contributions de Madagascar à l’histoire politique de l’Afrique de ces quatre dernières années. La grande île fait en effet depuis 2009 l’objet d’une  longue crise politique largement entretenue par les « egos » des principaux protagonistes