Derniers billets

Congo Brazzaville : quel bilan socioéconomique après l’accession du pays à l’initiative pays pauvres très endettés ?

Il y a deux ans, le Congo Brazzaville accédait à l’initiative pays pauvre très endetté avec à la clé l’annulation de la grande partie de sa dette extérieure auprès de ses créanciers du club de Paris, du Fonds Monétaire International et de la Banque mondiale. Cette accession avait suscité d’énormes espoirs dans l’opinion publique nationale

Quand le Premier Ministre marocain joue à Robin des bois…

Parmi toutes les mesures fiscales proposées par le projet de loi de finances 2013 au Maroc, qui a été approuvé récemment par la chambre des représentants et attend le feu vert de la chambre des conseillers, celle se rapportant au renforcement de la solidarité ressort du lot. En effet, dans le but de booster le fonds de cohésion sociale, il a été institué une surtaxe progressive de solidarité sur les bénéfices des sociétés réalisant un bénéfice net à partir de 20 millions de dirhams et des revenus des personnes physiques a-delà de 300.000 DH nets. D’aucun diront que M. Benkirane va enfin contraindre les riches à passer à la caisse pour aider les pauvres : un vrai Robin des bois ?

Hollande en Algérie : Qu’en attendre ?

Le président français François Hollande sera accueilli les 19 et 20 décembre 2012 en Algérie pour une visite officielle de deux jours. Cette visite d’État est perçue différemment par les divers acteurs de la classe politique du pays. Qu’en attendre ?

Bienveillance Chinoise : Désintéressement ou Ruse ?

Ayant été consacrée deuxième puissance économique mondiale depuis 2010, la Chine, présentée comme un nouveau modèle de développement, est aujourd’hui un centre d’attraction sans précédent tant des pays en développement (PVD) que des pays développés. Particulièrement pour les PVD, la préférence pour la Chine ne cesse de croître au détriment de « l’Occident » suite à l’opinion selon laquelle la Chine ne s’attache pas particulièrement à des intérêts stratégiques

Tunisie, An II

17 décembre 2010, Mohamed Bouazizi jeune tunisien marchand ambulant de fruits et légumes voit sa marchandise et sa carriole confisquées. Il se trouve interdit de vendre par les autorités du régime dictatorial de Ben Ali : il est ruiné. Il s’immole alors à Sidi Bouzid. Bouazizi n’était pas le premier à commettre ce geste, mais il a été le déclencheur d’un vent de contestation qui a balayé toute l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Deux ans plus tard le changement