Derniers billets

Afrique : quand l’État coupe la route à la création de richesse

L'Etat coupe la route à la création de richesse en Afrique

La pauvreté a diminué en Afrique à mesure que les pays libéralisaient progressivement leurs économies, mais le gouvernement sud-africain a choisi la direction opposée et les citoyens en subissent les conséquences. Alors que des pays comme le Rwanda et l’Éthiopie développent leurs économies et éliminent la pauvreté, en Afrique du Sud nous stagnons et perdons notre place convoitée de nation la plus industrialisée du continent.

Peut-on résoudre le problème de la dépigmentation avec une loi?

Depuis novembre 2018, le gouvernement du Rwanda met en œuvre une politique de lutte contre la commercialisation et l'utilisation des produits de dépigmentation. Le recours aux produits cosmétiques pour éclaircir la peau est un phénomène généralisé en Afrique. Entre 25 et 77% de femmes sont concernées selon l'OMS. La méthode de descente dans les commerces aux fins de saisir les produits incriminés et la sensibilisation aux risques de santé encourus sont-elles efficaces?

Nigeria : des politiciens sans idéologie

Nigeria-des politiciens sans idéologie

Les élections générales au Nigeria sont prévues dans moins de deux mois. Normalement, après soixante ans d’indépendance politique, on aurait pu s’attendre à ce que la politique du pays s’appuie sur des idéologies claires, mais ce n’est pas le cas. Presque chaque fois que des observateurs tentent d’étudier la politique du pays, ils se heurtent à un système politique embarrassant, divisé entre plusieurs ethnies et religions, sans idéologies spécifiques.

Kenya : pourquoi les maris pauvres sont-ils plus violents ?

Le taux de violence domestique en Afrique subsaharienne est l'un des plus élevés au monde. Au Kenya, plus de 47% des femmes ont été victimes de violences physiques ou sexuelles. Ce chiffre est supérieur aux estimations globales de 81 pays qui montrent que près de 30% des femmes sont victimes de violence physique ou sexuelle de la part de leur partenaire intime au cours de leur vie.

Cameroun : Les dérives d’un État sécuritaire !

Derives d'un Etat sécuritaire- Cameroun-violence-armes

Sur sa page Facebook intitulée «Honneur et Fidélité», l’armée camerounaise expose régulièrement sans conséquence les corps sans vie des citoyens «neutralisés [tués]» pour radicalisation. A ce jour, près d’un millier de citoyens ont déjà perdu la vie dans la guerre de l’État contre ses propres citoyens. Certes, l’État camerounais est acculé par la pression des séparatistes et de la secte islamiste, mais ce n’est pas une raison pour bafouer tous les droits fondamentaux et commettre des horreurs. Comment l’État (néo)patrimonial, déjà tant décrié, a glissé vers un État sécuritaire ?