Derniers billets

Pas de croissance économique sans droits de propriété solides

Pas de croissance économique sans droits de propriété solides

L'expropriation sans compensation pèse sur l'économie sud-africaine. Le Parlement est en effet en train de rédiger un amendement inconsidéré à notre Constitution. Selon Moneyweb, l'économie est bloquée dans son plus long cycle de ralentissement depuis 1945. Avec l'amendement possible à l'article 25 de la Constitution, les investisseurs locaux et étrangers ont une bonne raison de préférer faire leurs affaires dans d’autres pays africains, où leurs investissements seront plus sûrs qu’en Afrique du Sud. Si nous voulons avoir une croissance économique forte, nous devons sécuriser les droits de propriété privés pour tous. Pourquoi ?

La culture : facteur de pauvreté?

L’ouvrage de J.D Vance: « Mémoire d'une famille et d'une culture en crise », figurant parmi les meilleures publications en 2016, retrace l’histoire de sa remarquable ascension de pauvre Appalaches blanc jusqu’au diplômé en droit de Yale, pour finir avec une carrière en col blanc. Le livre fait rire, pleurer et réfléchir à l’importance de la culture pour le bien-être économique.

Afrique du Sud : l’hyper réglementation ennemi de la prospérité

L'hyper règlemantation fragilise l'État de droit

Le rapport annuel publié récemment, par l’Institut Fraser, sur la liberté économique dans le monde (EFW) montre que la liberté économique engendre la prospérité. C’est une nécessité urgente pour l'Afrique du Sud !

Niger : l’exemple d’une alternance démocratique

Le Niger connaitra sa première alternance démocratique au terme de la présidentielle de 2021 à laquelle ne concourra  pas l’actuel président Mahamadou Issoufou. Jusque-là, les militaires interrompaient des régimes civils ayant presque basculé dans l’autoritarisme. Publiquement, Issoufou a affirmé respecter la constitution qui limite les mandants présidentiels à deux contrairement à certains de ses pairs  du continent. Pourquoi  la règle constitutionnelle va être respectée au Niger alors que ce n'est pas le cas dans d'autres pays africains?

Économie du savoir : vecteur de prospérité de l’Afrique

Economie du savoir en Afrique : un enjeu fort

Les innovations favorisent l'émergence de nouveaux modèles économiques tout en réduisant les coûts. Les principales valeurs boursières mondiales sont désormais liées à l’immatériel. Le plus grand hébergeur du monde (Airbnb) ne possède aucun hôtel ! Les plus grands vendeurs (Ali baba et Amazon) ne possèdent ni boutique ni supermarché ! Le plus grand transporteur (Uber) ne possède aucun véhicule ! Tous prospèrent grâce aux programmes, logiciels, applications et technologies. Le monde de la connaissance, des savoirs et des technologies a dépassé celui des industries lourdes. La création de la richesse et des emplois est désormais portée par l’économie de l’immatériel.