Derniers billets

Pillage de l’Afrique : les multinationales seules responsables ?

Le pillage de l’Afrique consiste à dépouiller, de manière violente et destructive, le continent de ses biens, notamment de ses richesses du sous-sol, au détriment de la loi et des droits de propriété. Depuis la conquête de l’Afrique et durant la colonisation, beaucoup de richesses ont quitté le territoire africain. Depuis l’indépendance jusqu’à aujourd’hui ce fléau persiste. Pourquoi ?

Côte d’Ivoire : Comment arriver à bout de l’incivisme ?

Depuis plusieurs années, l’on constate la montée en puissance de l’incivisme (manque de dévouement pour le bien de la nation). Il se manifeste notamment à travers la destruction de biens et d’édifices publics, le non-respect des institutions et symboles de la république, la corruption endémique et la violence sous toutes ses formes. Ces comportements inciviques n’ont pas émergées ex nihilo. Ils découlent de la triple crise politique, économique et de confiance dans les institutions. Comment stopper l’incivisme  grandissant dans le pays?

Soudan : aux sources de l’imbroglio

Près de deux mois après la démission, sous pression, de l'ancien dirigeant soudanais, Omar Al-Bashir, les efforts politiques déployés pour faire avancer le pays se trouvent toujours dans une impasse meurtrière. L'horrible attaque de l'armée soudanaise contre des manifestants, le 3 juin dernier, n'est que l'une des nombreuses manoeuvres répressives de l'armée visant à intimider les manifestants, en particulier dans les villes clés d'Omdurman et de Khartoum. Comment expliquer cette situation ?

Le monopole sur le ramassage des ordures fait du Cameroun une poubelle !

Poubelles à ciel ouvert au Cameroun

La poubelle fait partie du décor des villes du Cameroun. Les deux grandes métropoles (Yaoundé et Douala) produisent 648 000 tonnes d’ordures ménagères par an et la capacité de ramassage de la société Hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam), qui détenait le monopole depuis les années 1980, n’est que de 60% de ce volume. En 2017, l’Etat a annoncé l’ouverture du secteur à la concurrence, mais l’HYSCAM reste la seule entreprise active dans la mesure où d’autres prestataires se disent encore dans la phase de mise en condition.

Afrique : une zone de libre-échange pour exorciser les démons du socialisme

La ZLEC socle de la croissance des pays africains

Après la ratification par la Gambie, pays d'Afrique de l'Ouest, de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC) en avril, le seuil de vingt-deux nations, nécessaire à l'entrée en vigueur du pacte commercial, est désormais atteint. C’est une bonne nouvelle pour l’Afrique, car non seulement une zone de libre-échange à l’échelle du continent stimulera l’économie de la région, mais l’accord relatif à la zone de libre échange représente un changement idéologique important par rapport aux relents socialistes qui hantaient une grande partie du continent depuis son indépendance.