Derniers billets

Cameroun : comment atteindre une forte croissance d’ici 2027?

cameroun quelle voie pour une croissance soutenue

Les autorités camerounaises ont adopté, depuis 2009, une vision de développement à long terme pour faire du pays « un pays émergent démocratique et uni dans sa diversité à l’horizon 2035 ». Divisée en 3 parties, la Vision 2035, inscrite dans le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi, sert de boussole dans la mise en application des politiques publiques.

La monnaie mobile en Côte d’Ivoire: un secteur freiné par l’État

En application de l’annexe fiscale à la loi n°2018-984 du 28 décembre 2018 portant budget de l’Etat pour l’année 2019, le gouvernement ivoirien a décidé d’augmenter de 7,2 % la taxation des transactions monétaires via la téléphonie mobile. Cette hausse comprend: la taxe des télécommunications (5% du chiffre d’affaires hors taxe), la taxe sur le développement des NTIC (2%) et la taxe sur le soutien à la création artistique (0,2%). Même si les entreprises de monnaie mobile subissent déjà des taxes spécifiques aux sociétés de téléphonie mobile, la Direction Générale des Impôts les justifient par le fait que le transfert d’argent requiert toujours le téléphone mobile, sans oublier que cela contribue à renflouer les caisses de l’Etat censé en faire un bon usage. Qu’en est-il réellement ?

Bénin : la démocratie menacée

Bénin : la démocratie menacée

Le  05 mars 2019, la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) du Bénin a dévoilé la liste des deux principaux partis de la mouvance comme seuls partis retenus pour participer aux élections législatives prévues pour le 28 avril 2019. Tous les partis d’opposition sont donc recalés pour non-conformité avec les dispositions du nouveau code électoral et la charte des partis politiques, récemment entrés en vigueur. L’exclusion des partis d’opposition est-elle le fruit d’un assainissement du paysage politique ou une simplement manœuvre politicienne?

Afrique : pourquoi les Mutilations génitales féminines persistent-elles ?

les mutilations génitales féminines persistent en Afrique

Plus de 91,5 millions de femmes âgées de plus de 9 ans vivent avec les séquelles des mutilations génitales féminines (MGF) en Afrique. Et trois (3) millions de filles risquent de les subir chaque année. Les pays qui présentent le plus haut taux de prévalence des MGF parmi les femmes de 15 à 49 ans sont la Somalie (98%), la Guinée (97%), Djibouti (93%) et le Mali (91%). Globalement, les chiffres montrent une régression mais la pratique  demeure enracinée. Il y a même certains pays comme l’Ouganda où les autorités ont relevé une recrudescence des MGF interdites depuis 2010. Pourquoi le phénomène ne s’essouffle pas ?

Comment juguler l’absentéisme des enseignants au Tchad ?

Absentéisme des ensignants au Tchad

Le ministère de l’éducation a lancé ce 27 février 2019 en partenariat avec l’UNICEF et d’autres partenaires, une plateforme mobile permettant le contrôle l’assiduité des enseignants du primaire. Identifié comme l’une des causes principales de la baisse de niveau des élèves, l’absentéisme des enseignants est l’un des grands problèmes qui gangrènent le fonctionnement du système éducatif tchadien. Mais face à ce fléau aux racines éparses, une simple plateforme mobile serait-elle une réponse suffisante et efficace ?