Derniers billets

Afrique : pourquoi les Mutilations génitales féminines persistent-elles ?

les mutilations génitales féminines persistent en Afrique

Plus de 91,5 millions de femmes âgées de plus de 9 ans vivent avec les séquelles des mutilations génitales féminines (MGF) en Afrique. Et trois (3) millions de filles risquent de les subir chaque année. Les pays qui présentent le plus haut taux de prévalence des MGF parmi les femmes de 15 à 49 ans sont la Somalie (98%), la Guinée (97%), Djibouti (93%) et le Mali (91%). Globalement, les chiffres montrent une régression mais la pratique  demeure enracinée. Il y a même certains pays comme l’Ouganda où les autorités ont relevé une recrudescence des MGF interdites depuis 2010. Pourquoi le phénomène ne s’essouffle pas ?

Comment juguler l’absentéisme des enseignants au Tchad ?

Absentéisme des ensignants au Tchad

Le ministère de l’éducation a lancé ce 27 février 2019 en partenariat avec l’UNICEF et d’autres partenaires, une plateforme mobile permettant le contrôle l’assiduité des enseignants du primaire. Identifié comme l’une des causes principales de la baisse de niveau des élèves, l’absentéisme des enseignants est l’un des grands problèmes qui gangrènent le fonctionnement du système éducatif tchadien. Mais face à ce fléau aux racines éparses, une simple plateforme mobile serait-elle une réponse suffisante et efficace ?

Algérie : pourquoi le régime a-t-il fléchi?

Révolte populaire en Algérie

Contraint par un soulèvement populaire sans précédent, déclenché le 22 février 2019, le Président Bouteflika a décidé de se retirer de la course électorale, de reporter les élections sine die, tout en promettant une refonte de la République. De l’avis de la majorité, le renoncement de Bouteflika au cinquième mandat est une manœuvre dilatoire. Mais, peu importe les intentions du régime et l’issue des événements, le peuple algérien a réussi à faire fléchir le régime. Alors, pourquoi cette fois-ci la dynamique contestataire a pris, contrairement au passé ?

Maroc : les jeunes sont-ils intrinsèquement « fonctionnairophiles »?

Maroc-les jeunes attirés par la fonction publique

Au moment où des jeunes enseignants contractuels continuent leur grève afin de protester contre l’introduction de la contractualisation dans l’éducation nationale et la remise en cause de la sécurité d’emploi à vie, ces jeunes sont présentés comme étant des inconditionnels de la fonction publique. Et ils ne sont pas les seuls qui sont qualifiés comme tel, puisque si l’on en juge par la dernière enquête nationale socioéducative disponible (2016), 60% des bacheliers au Maroc n’ont d’yeux que pour la fonction publique. Alors, s’agit-il d’une culture de fonctionnariat qui a été normalisée au fil du temps dans le pays ou la vérité est-elle ailleurs ?

Cameroun : un long chemin vers l’émergence

Emergence au Cameroun en 2035

L’objectif du gouvernement camerounais est de faire du pays une économie émergente d’ici 2035. Pour y parvenir il compte sur la mobilisation de moyens stratégiques, notamment un soutien renouvelé au secteur privé, la facilitation de l’intégration nationale, la promotion d’une gouvernance responsable et la création de partenariats pour l’aide au développement. Si la vision 2035 du Cameroun est louable, beaucoup de ses citoyens ne sont pas très optimistes quand à l’atteinte d’un tel objectif ambitieux, et ils ont sûrement de bonnes raisons de l'être.