Terrorisme

Femmes kamikazes de Boko Haram : signe de déclin ?

Selon un Rapport de l’United States Military Academy, publié en août 2017, étudiant tous les attentats suicides de Boko Haram d’avril 2011 à juin 2017, 53% des attaques à la bombe humaine sont perpétrées par des femmes.  D’aucuns diront que ce recours intensif aux femmes Kamikazes est le signe du déclin de Boko Haram, mais qu’un est-il réellement ?

Tunisie : comment gérer le retour des « djihadistes » ?

En Tunisie, la question du retour d’à peu près 5000 combattantspartis faire le « Jihad » pour le compte de Daech (Organisation de l’Etat Islamique), n’a eu de cesse d’attirer l’attention de l’opinion publique, si ce n’est de l’inquiéter. En réaction à cette perspective troublante, certains appellent à une amnistie, quand d’autres cèdent à la facilité répressive. Par quels moyens peut-on réduire au minimum les risques liés à ce retour déjà en marche ?

Duo France-Côte d’Ivoire : un symbole attractif pour les terroristes

Le dimanche 13 mars 2016, la station balnéaire de Grand-Bassam en Côte d’Ivoire a subi un attentat terroriste revendiqué par l’organisation terroriste Al-Mourabitoune affiliée à Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI). Le bilan de cet attentat est lourd avec 19 morts à déplorer. La Côte d’ivoire avait jusqu’ici été épargnée par les organisations terroristes qui opèrent au sud du sahel contrairement à certains de ses voisins. Quels enseignements peut-on tirer de ce changement de stratégie d’Al-Qaïda ?

Guerre contre le terrorisme en Afrique : les sages conseils de Kofi Annan

De la Mauritanie à l'ouest jusqu’à la Somalie à l'est, le drapeau du « Jihad » est dressé. Plus d'une douzaine de pays d'Afrique sub-saharienne sont concernés, et des dizaines de milliers de personnes en sont déjà mortes. Les attaques dans de nombreux endroits sont une réalité quotidienne ou hebdomadaire. Désormais, les groupes extrémistes locaux sont reliés les uns aux autres au-delà des frontières, et même mondialement comme Al-Qaïda ou Daech (EIIL). Du fait de ces affiliations, ils sont généralement vus à travers le prisme de la guerre mondiale contre le terrorisme islamiste. Un prisme qui néglige ce qu'ils ont en commun avec d'autres insurrections sur le continent, ce qui n'a rien à voir avec l'islam.

Déchéance de nationalité française: antidote crédible au terrorisme ?

Les attentats parisiens du 13 novembre 2015 auront été les attentats les plus meurtriers jamais réalisés sur le sol français. Le bilan est estimé à 129 morts et 353 blessés selon les autorités françaises. Pour éviter que de tels actes ne se reproduisent sur son sol, le gouvernement français a entrepris une série de mesures. L’une d’entre elle est la présentation d’un projet de loi sur la déchéance de nationalité pour les binationaux ayant commis des actes terroristes. Ce projet de loi, déjà approuvé par le parlement français, a soulevé un tollé dans la presse, suscité de vifs débats, et conduit à la démission du Ministre français de la justice Christiane Taubira.