Privatisation

Nigéria : comment sortir de la crise énergétique ?

Actuellement, près de 95 millions de Nigérians vivent dans l’obscurité quotidienne imposée par la crise énergétique qui dure depuis des décennies. La situation s’explique par l'échec du secteur de l'électricité contrôlé par l'État. Notons que même après qu'une grande partie du secteur ait été confiée à des opérateurs privés, rien n'a changé. Les pannes d'électricité continuent de perturber les ménages et la vie sociale, sans parler de la paralysie qu’elles infligent aux activités industrielles et commerciales de plus de 180 millions de Nigérians. Où réside la racine du mal ?

Maroc : la privatisation est-elle responsable de la faillite de la Samir?

Le 21 mars 2016, le Tribunal de Commerce de Casablanca a annoncé la mise en liquidation judiciaire de la « Samir », seule et unique raffinerie du pays, avec en perspective, si rien ne change, des conséquences socio-économiques négatives non négligeables (créances perdues pour les banques, chômage, précarité, et tensions sociales). Pour le chef du gouvernement actuel et pas mal de responsables et d’observateurs, la privatisation de la raffinerie nationale, en 1997, était une grande erreur laquelle explique la débâcle actuelle. Mais, peut-on vraiment mettre ce mélodrame sur le compte de la privatisation?

Afrique du Sud : La recherche de profit au secours des malades

En Afrique du Sud, les cliniques et hôpitaux publics connaissent de graves pénuries de médicaments essentiels. Les autorités gouvernementales affirment que la pénurie de médicaments dans le pays et dans le monde est causée par les compagnies pharmaceutiques à but lucratif qui ne distribuent pas les médicaments en fonction des besoins du patient.  Qu’en est-il ?