Environnement des affaires

Préférence nationale: opportunité pour les PME africaines ?

Les commandes publiques représentent un marché important pour les entreprises africaines. Elles constituent, par exemple, plus de 20% des budgets nationaux des pays d’Afrique de l’ouest. Mais les PME qui représentent 80 à 90% du tissu productif en Afrique subsaharienne n’ont pas accès à ces marchés publics. C’est l’une des raisons qui a poussé les acteurs du secteur privé national à demander récemment au gouvernement sénégalais de leur réserver une part des marchés publics lors d’une rencontre entre le gouvernement sénégalais et le secteur privé le 12 juillet 2016.

Nigeria : un environnement hostile aux PME

La récente publication de l’indice Doing Business 2015, par la Banque mondiale, mesurant la facilite de faire des affaires, a montré combien il est frustrant de posséder et d'exploiter une petite et moyenne entreprise (PME) au Nigeria en 2015. Le lien relatif entre les PME, la croissance économique et la lutte contre la pauvreté ne peut être négligé en ce qui concerne le renforcement d'une économie.

Qu’est ce qui freine les PME/PMI ivoiriennes ?

À la Une de sa parution du 25 au 31 août dernier, Le journal de l’Economie  titrait « Rentabilité et financement : Pourquoi investir dans une PME peut rapporter gros ? » Dans cet article, le patronat ivoirien exhortait les Ivoiriens à investir dans les PME/PMI. Comment expliquer une baisse des investissements ? La faiblesse de l’incitation expliquerait-elle cette faible performance ? Pourrait-elle expliquer la réticence des investisseurs 

Investir en Côte d’Ivoire : aubaine ou danger ?

Le temps d’une journée, jeudi 17 juillet 2014, la capitale ivoirienne accueillait le président français François Hollande. L’enjeu de la visite était essentiellement d’ordre économique: non moins de 50 hommes d’affaires français ont accompagné M. Hollande en Côte d’Ivoire ! Cette visite massive de grands patrons et d’entrepreneurs étrangers soulève quelques questions : la Côte d’Ivoire est-elle aujourd’hui un territoire d’investissement ? Le climat des affaires qui règne actuellement sur le pays le permet-il ?