Elections

Elections du 11 octobre 2015 au Burkina Faso : Six pièges politiques à éviter

Le nouveau code électoral burkinabè promulgué le 10 avril 2015 en vue des législatives et présidentielles du 11 octobre 2015, est ambigu sur le sort des proches de Blaise Compaoré, chassé du pouvoir par révolution populaire le 31 novembre 2014. Il s’agit de certains militaires et magistrats, et de l’ex-majorité présidentielle accusés d’avoir « soutenu un changement inconstitutionnel portant atteinte au principe de l'alternance démocratique ». Une polémique importante est déclenchée autour de cette décision et il convient de savoir de quoi il est question et quels pièges politiques il faudrait éviter.

Nigéria : l’élection d’un ancien dictateur est-elle une bonne nouvelle?

Les Nigérians ont élu un nouveau président. Pour la première fois depuis la restauration de la démocratie en 1999 un candidat de l'opposition défait un président sortant. Malgré son nom, le sort politique du président Goodluck Jonathan a mal tourné. Muhammad Buhari, ancien dictateur de 72 ans, récidiviste candidat à la présidentielle, prendra ses fonctions le 29 mai.

Élection présidentielle au Nigeria

L’insécurité nationale, l'économie et le défi de la corruption devraient dominer les débats des élections au Nigeria en 2015, mais ces questions ont été reléguées au second plan face aux trivialités remontées à la surface au cours des dernières semaines. L'élection présidentielle est prévue le 28 mars prochain. Pourtant, aucun des principaux candidats, ni le président sortant (Goodluck Jonathan) ni le challenger, l’ancien Major Général (Muhammadu Buhari), ne se sont engagés dans quelque débat que ce soit. Ils ont chacun séparément tenté de dominer l'espace médiatique. En l’absence de cette volonté de débattre, il sera utile d'examiner ici des questions cruciales concernant le développement du pays.

Fraudes électorales en Afrique : techniques et pistes de solutions

Au moment l’Afrique se prépare à organiser en 2015 plusieurs élections présidentielles, il convient de s’interroger sur les techniques de fraudes utilisées et de proposer des moyens de lutte. Nous entendons par fraude électorale toute tentation d’un camp à vouloir détourner en sa faveur tout ou partie du corps électoral. Comment fraude-t-on les élections de nos jours en Afrique et comment peut-on s’en prémunir ?

Le bilan mitigé des Commissions électorales indépendantes en Afrique

Au moins huit élections présidentielles se réaliseront en 2015 en Afrique notamment au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Niger, au Nigeria, en Guinée, au Togo, au Soudan et au Burundi. Dans la recherche de l’alternance au pouvoir, on note la difficulté d’un dialogue constructif autour de l’organisation des élections. Cela engendre des risques de crise postélectorale majeurs qui nous poussent à nous interroger sur les capacités réelles des Commissions électorales existantes.