Dette publique

Prêts chinois: opium de l’Afrique

Des informations crédibles font état de pourparlers entre le gouvernement zambien et la Chine à propos de la cession à la Chine de la société nationale d’électricité ZESCO. Cette cession fait suite à l’incapacité de la Zambie à rembourser sa dette à la Chine. C’était prévisible puisque les Chinois contrôlent déjà la société de radio télévision du pays (ZNBC). L’aéroport principal de Lusaka pourrait également être leur prochaine cible. La Zambie est réellement en difficulté. Les autres bénéficiaires africains des prêts chinois se préparent au même sort si jamais ils ne peuvent pas respecter leurs échéances de remboursement.

Endettement africain : les dessous de la dépendance

Selon le rapport du FMI sur les perspectives économiques régionales (2017), le nombre de pays à faible revenu surendettés ou risquant de le devenir est passé de 7 en 2013 à 12 en 2016. Il y en a même qui se sont déclarés en défaut de paiement comme le Mozambique, en janvier 2017. Une histoire qui semble se répéter en dépit des séquelles indélébiles des anciennes crises de l’endettement. Alors, pourquoi les vieux démons de la dette reviennent encore roder autour du continent africain ?