Monde

Taxe à 80% : la proposition de Piketty est-elle propice aux pauvres ?

Dans son best-seller « Le capital au XXIe siècle », Thomas Piketty présente le capitalisme comme un système socio-économique profondément mauvais.Le capitalisme, malgré ses défauts, est cependant le meilleur modèle existant. Ainsi, Piketty propose que ses défauts soient traités par une plus grande intervention et plus de contrôle de la part de l’Etat.

Déchéance de nationalité française: antidote crédible au terrorisme ?

Les attentats parisiens du 13 novembre 2015 auront été les attentats les plus meurtriers jamais réalisés sur le sol français. Le bilan est estimé à 129 morts et 353 blessés selon les autorités françaises. Pour éviter que de tels actes ne se reproduisent sur son sol, le gouvernement français a entrepris une série de mesures. L’une d’entre elle est la présentation d’un projet de loi sur la déchéance de nationalité pour les binationaux ayant commis des actes terroristes. Ce projet de loi, déjà approuvé par le parlement français, a soulevé un tollé dans la presse, suscité de vifs débats, et conduit à la démission du Ministre français de la justice Christiane Taubira.

Uber réconcilie les antilibéraux avec le libre marché

La révolution Uber a créé une vague de soutien pour les marchés libres. Tous les défenseurs d’Uber ne réalisent pas forcément ce qu'ils soutiennent. Ceux qui utilisent le service de partage de trajets savent la différence que cela a fait dans leur vie, et ils en veulent à ceux qui tentent de maintenir (ou ressusciter) le privilège des compagnies  de taxi. Ce qui est surprend est la qualité des arguments que les partisans d’Uber avancent sur les réseaux sociaux et ailleurs. Ils condamnent les barrières juridiques à l'entrée, mais surtout la nature intrinsèquement coercitive d'un système agréé par l'Etat.

La liberté économique : véritable antidote aux inégalités

La publication par Thomas Piketty de son bestseller «  Le Capital au XXIe siècle » a conduit à attirer l'attention sur l'écart croissant entre riches et pauvres, et à multiplier les appels populistes au gouvernement pour redistribuer les revenus et la richesse. Les pourvoyeurs de cette rhétorique occultent le fait que lorsque l'État c’est l’Etat qui lisse les différences de revenus, la liberté économique est érodée. La réalité est que : la liberté économique est le véritable moteur de progrès pour tous les peuples.

Inégalités : Osons regarder les choses en face.

Les inégalités font l’objet d’un vif débat chez les Démocrates américains ces derniers temps. Bien sûr, il était sans surprise que Bernie Sanders, se décrivant lui-même comme socio-démocrate, dénonce le « principe capitaliste par lequel si peu ont beaucoup et beaucoup ont si peu ». Il a été épaulé par Hillary Clinton, qui a promis de remédier aux divisions qui existent « parce qu'il y a trop d'inégalités ». Et Martin O'Malley de s’inquiéter, « notre classe moyenne se rétrécit ... les pauvres sont encore plus pauvres ». Même Lincoln Chafee « voulait lutter contre l'inégalité des revenus ».Ce discours sur la guerre des classes est très populiste. Malheureusement pour les candidats, les dernières études font ressortir que leur thèse est fausse.