Afrique du Sud

Afrique du Sud : le gouvernement joue avec la santé des citoyens

la santé en danger en Afrique du Sud

Winston Churchill a dit un jour «Celui qui échoue à planifier, planifie d’échouer ». La planification n’est pas une garantie de succès. Preuve en est, le gouvernement sud-africain ne cesse d’élaborer des plans et des politiques visant à tout régler, de la South Africa Airways (SAA) à Eskom en passant par l'économie en difficulté et le résultat se fait attendre. Le plus incompréhensible est le déficit de capacités lorsqu’il s’agit de mettre en œuvre ces plans.

Afrique du Sud : un taux de chômage historique !

Afrique du Sud : un taux de chômage historique !

Ce n’est pas en légiférant que l’on peut sortir les gens de la pauvreté. La richesse ne se décrète pas ! De même, des emplois existants ne peuvent pas être règlementés. Les emplois doivent être créés par des entrepreneurs privés et, actuellement, le gouvernement sud-africain étouffe la capacité des entreprises à créer des emplois en alourdissant de plus en plus la charge imposée aux employeurs et aux chômeurs.  Comment ?

Afrique du Sud : l’imposture des syndicats

L'imposture des syndicats en Afrique du Sud

Sans aucun doute, les syndicats sont le principal obstacle à toute réforme positive en Afrique du Sud. Ce n’est pas parce ces groupes sont plus pervers que les autres, mais simplement parce qu’ils réagissent rationnellement à un environnement qui les incite  à la médiocrité et au favoritisme.

Afrique du Sud : comment l’État manipule le peuple

Les politiques de lutte contre la pauvreté, l'augmentent finalement en Afrique d

Nous l’avons souvent vu, lorsque le gouvernement introduit une taxe ou une réglementation qui a des conséquences indésirables, et n’apporte rien, il crée une autre taxe ou autre réglementation. C’est malheureusement cette spirale que le gouvernement sud-africain a choisie pour générer des revenus.

Afrique du Sud : la réglementation menace la santé publique !

6 ans pour autoriser la mise sur le marché d’un médicament en Afrique du Sud

Cette dernière décennie, l’un des problèmes les plus frustrants affectant le secteur pharmaceutique de l’Afrique du Sud est la lenteur de l’instance de réglementation pharmaceutique à approuver les médicaments. Il lui faut parfois six ans alors même que les médicaments ont déjà été approuvés dans d’autres pays avancés. Ainsi, environ 16 000 médicaments sont en attente d'approbation de commercialisation. Non seulement ces retards impactent les coûts pour les fabricants de médicaments, mais ils surtout ils empêchent les patients d’avoir accès aux médicaments en temps voulu.