Sams-Dine Adamou Assouma

Comment rapatrier les biens culturels béninois ?

Février 2016, alors que la campagne présidentielle battait son plein, Lionel Zinsou était en visite à Abomey, cité historique symbole de la résistance et de la lutte contre la colonisation française pour lancer le débat sur la question du rapatriement des biens culturels. Quelques mois plus tard, c’est à travers le ministre Pascal Irénée Koukpaki, que les journalistes vont apprendre que le Président Patrice Talon tenait à réaliser la promesse de son challenger ; et que la France serait déjà officiellement saisie. Mais les autorités ont-elles une idée de ce qu’elles réclament à la France ? Disposent-elles d’un inventaire de ces objets ?

Déclaration de patrimoine au Bénin : Arrêtons les slogans !

La lutte contre la corruption passe par le suivi et la traçabilité des patrimoines des dirigeants. Cette prescription est d’ailleurs actée dans l’article 52 de la Constitution béninoise du 11 décembre 1990 aux termes duquel : « …Ils sont tenus, lors de leur entrée en fonction et à la fin de celle-ci de faire sur l'honneur une déclaration écrite de tous leurs biens et patrimoine adressée à la chambre des Comptes de la Cour Suprême.…». Mais cette noble prescription souffre d’une chronique inobservation. Comment y remédier ?