Patrice Burkindi

Rencontre annuelle burkinabè gouvernement-secteur privé : une n-ième recréation ?

Au Burkina la rencontre annuelle entre le gouvernement et le secteur privé, dont la dernière édition, la 13ème du genre, s’est tenue du 07 au 08 octobre 2013 à Bobo Dioulasso sur le thème : « Le poids du secteur privé : quelles stratégies d’intégration dans l’économie formelle ? ».

Néolibéralisme au Burkina : le faux débat

Beaucoup d’africains se demandent quand leurs leaders politiques actuels cesseront de justifier leur incompétence par le poids du passé : traite négrière, colonisation, programmes d’ajustement structurel. Ils utilisent ces faits pour se couvrir de leur absence de bilan positif auprès d’une population facilement endoctrinée  par des idées de nationalisme irréaliste. Aujourd’hui l’épouvantail commode est celui du « néolibéralisme ».

Medias publics au Burkina : à quand l’émancipation ?

Télévision nationale, radio nationale, éditions sidwaya,… personne n’aurait parié un centime sur une éventuelle grève des travailleurs de ces médias de propagande gouvernementale. Mais c’est désormais chose faite, en juillet dernier les travailleurs des médias publics Burkinabès regroupés dans le Syndicat national des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) ont observé un sit-in pour protester

Burkina : la question des délestages impose la concurrence

Il y a des signes qui démentent naturellement les discours politiques sur le décollage économique de l’Afrique. Parmi ces signes on trouve particulièrement la qualité de la gestion de l’électricité. Beaucoup se demandent « à quand la fin des délestages en Afrique ? ». Le cas burkinabè est particulièrement préoccupant de par non seulement la persistance des délestages mais aussi leur ampleur.

Burkina Faso : Le tournant politique de 2015 pourra-t-il avoir lieu ?

À un an et demi de 2015, on ne sait toujours rien de qui sera le candidat de l’actuel parti au pouvoir, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP). Blaise Compaoré va-t-il modifier encore la constitution pour se représenter ?