Obadias Ndaba

La pauvreté mondiale divisée par deux : à qui revient le mérite ?

Le monde a réduit de moitié l'extrême pauvreté lors des deux dernières décennies, faisant passer son taux de 36% en 1990 à 18% en 2010. Selon la dernière édition du rapport d'étape de l'ONU sur les OMD (2014), le premier objectif, et peut-être le plus important de tous, à savoir «  réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de personnes dont le revenu est inférieur à 1,25 dollar par jour », a été atteint cinq ans en avance par rapport à l’échéance 2015. Ledit rapport « réaffirme que les OMD ont fait une différence profonde dans la vie des gens ».

Afrique : présent versus futur

La Banque africaine de développement (BAD) a organisé ses réunions annuelles à Kigali, au Rwanda, du 19

Pour la transformation économique de l’Afrique

Autrefois les difficultés économiques de l'Afrique semblaient insurmontables. Plus maintenant. Les économies de l’Afrique subsaharienne, longtemps considérées comme caractéristiques de la croissance atone, ont récemment bondi, affichant l'un des taux de croissance parmi les plus impressionnants au monde. Au cours des quinze dernières années, elles ont connu une croissance de 5% par an et les projections futures sont encore plus prometteuses. Le défi est : comment continuer à croître tout en répartissant les bénéfices de cette croissance ?

L’Afrique est plus riche qu’on le croit

L'Afrique souffre d’une carence aigue de données statistiques. Le Nigeria a presque doublé la taille de son économie du jour au lendemain - à la hauteur de 89 % - dépassant l'Afrique du Sud pour devenir la plus grande économie de l’Afrique et la 26ème plus grande au monde. Celle qui a été considérée comme une économie de 270 milliards de dollars le 12 avril dernier est devenue une économie pesant 510 milliards de dollars le lendemain, ajoutant 240 milliards de dollars à son PIB. Pour mettre le changement en perspective, c’est comme si l’on avait ajouté les économies d’Israël ou du Portugal à celle du Nigeria. Cela semble un peu miraculeux et soulève des questions plus profondes.

Quand l’aide est contestée même dans les situations d’urgence

L'aide fonctionne-t-elle dans les situations d'urgence ? La réponse à cette question, semble-t-il, ne dépend plus de la compassion, mais plutôt du débat en cours sur l'efficacité - ou son manque - de l'aide étrangère. Il y a deux camps puristes. D'une part, il y a ceux qui croient fermement que cela fonctionne, comme Bill Gates et Jeffrey Sachs. D'autre part, il y a ceux qui croient de tout cœur qu'elle ne fonctionne tout simplement pas et nuit à ceux qu'elle cherche à aider, comme William Easterly et Dambisa Moyo.