Mpiyakhe Dhlamini

Une banque publique peut-elle aider les plus pauvres?

Une banque publique peut-elle aider les plus pauvres?

Nulle part dans l’économie, les inégalités entre les nantis et les démunis ne sont aussi frappantes que dans les secteurs où le gouvernement applique les réglementations les plus strictes. Clairement, l’excès de réglementations provoque ce que les gouvernements prétendent combattre. Cela est particulièrement vrai dans le secteur financier.

Comment l’Afrique peut-elle sortir du doute?

Libérer l'Afrique de ses doutes

Les populations africaines ont été victimes d'injustices, d’affronts et de violences multiples. La liste des atrocités infligées aux Africains est sans fin et n'a pas d'équivalent moderne, à l'exception peut-être de l'Asie, en termes géographiques, et des Juifs, en termes ethniques. Ces multiples injustices ont été infligées par des étrangers et par des Africains eux-mêmes. Que se passe-t-il lorsque des personnes sont régulièrement brutalisées à cause de leur race? Leur histoire marginalisée et leur origine rejetée comme des bons à rien? Qu'advient-il des individus qui doivent renaître à partir de ces cendres?

Afrique du Sud : l’imposture des syndicats

L'imposture des syndicats en Afrique du Sud

Sans aucun doute, les syndicats sont le principal obstacle à toute réforme positive en Afrique du Sud. Ce n’est pas parce ces groupes sont plus pervers que les autres, mais simplement parce qu’ils réagissent rationnellement à un environnement qui les incite  à la médiocrité et au favoritisme.

Afrique du Sud : comment stopper la mortalité des entreprises ?

Forte moratlité des entreprises privées en Afrique du Sud

Les statistiques des liquidations et des faillites au mois d’avril en Afrique du Sud, publiées par l’institut national « Stats », brossent un tableau très sombre. Le nombre de liquidations d'entreprises a augmenté de 53,1% entre avril 2018 et avril 2019. Quant au nombre de faillites, il a augmenté de 30,1% entre mars 2018 et mars 2019.

Salaire minimum en Afrique du Sud : un crime contre les pauvres

Le salaire minimm entraine une hausse du chômage

Le salaire minimum national est un crime contre les pauvres d’Afrique du Sud, car il leur interdit formellement d'accepter tout salaire inférieur au plancher fixé par le gouvernement. Pourquoi exclure certaines personnes susceptibles de travailler en raison du salaire minimum ? Ce prix artificiel réduit l’offre d’emploi de la part des entreprises. Cette idée, tout droit sortie de l'esprit de certains universitaires travaillant pour des universités telles que Wits (Witwatersrand), exclue de fait les moins diplômés et les personnes sans expérience.