Mauriac AHOUANGANSI

Afrique : abus dangereux d’amnisties des dirigeants !

Evincé du pouvoir pour des soupçons de corruption, Jacob Zuma va comparaître pour répondre des accusations portées à son encontre. Cette situation qui rappelle que nul ne devrait être au-dessus de la loi, n’est pas sans contraster avec celle des récents départs négociés et suivis d’amnisties pour bon nombre de chefs d’Etats en Afrique. Cela au motif de préserver la paix. Ces situations d’impunité qui sont des amnisties informelles  de fait, car non votées par le Parlement, ont permis de désamorcer certaines situations inextricables, mais sont-elles pour autant recommandables? Non et ce pour plusieurs raisons!

Nigéria : l’écart des étrangers peut-il réduire le chômage ?

Le 05 février 2018, le Président Nigérian Muhammadu Buhari a signé un décret  qui « interdit au Ministère de l'Intérieur d’accorder des visas aux travailleurs étrangers dont les compétences sont déjà disponibles au Nigeria ». Par le même document, il ordonne de « favoriser les entreprises nigérianes dans l'attribution des contrats ». Ces décisions populistes, visant à lutter contre le chômage, sont-elles vraiment idoines?

Une décision insidieuse

Soudan : les dessous de la crise du pain

Depuis le début du mois de janvier 2018, le gouvernement soudanais fait face à de vives contestations. Des centaines de personnes prennent d’assaut les rues de Darfour et d’autres grandes villes pour protester contre la hausse des prix des produits alimentaires, notamment le blé  dont la subvention a été supprimée dans le budget de 2018 et l’importation confiée au secteur privé.  Cette décision s’est répercutée sur le prix du pain aujourd’hui doublé et en hausse continuelle. Qui est responsable de cette crise du pain ?

Le terrible duo : ressources naturelles / pauvreté

La publication du rapport «  perspectives économiques mondiales » de la Banque Mondiale le 09 Janvier 2018 a laissé entrevoir une reprise de la croissance en Afrique après une baisse considérable à 1,8% en 2017. Toutefois, le rapport n’écarte pas les risques d’une rechute notamment pour les économies exportatrices de ressources naturelles. Une prédiction qui confirme l’idée selon laquelle ces économies rentières restent prisonnières de la « malédiction des ressources naturelles. Comment expliquer le paradoxe des économies riches en ressources mais qui enregistrent des piètres performances économiques, même par rapport à celles qui en sont dépourvues ?

Téléphonie mobile au Bénin: un secteur sans vraie concurrence

Le 03 juillet dernier, les sociétés de téléphonie mobile MTN et GLO ont écopé d’une amende correspondant à 0,3% de leurs chiffres d'affaires respectifs, pour n’avoir pas respecté leurs cahiers des charges. Cette décision intervient dans un contexte de ras-le-bol des abonnés qui croient à tort que c’est la faute à la libéralisation du secteur. Qu’en est-il réellement?