Louis-Marie KAKDEU

Les organisations sous régionales freinent l’intégration africaine

Au moment de grands ensembles mondiaux se constituent pour devenir économiquement plus puissants, le diagnostic des organisations régionales et sous-régionales en Afrique montre qu’il y a plutôt une tendance à la balkanisation pourtant, en 1991, l’Afrique était le premier continent du monde à créer une Communauté Economique Africaine (CEA) dans l’intention de regrouper tous les Etats. Si en principe l'intégration régionale est pertinente, la façon par laquelle elle est actuellement menée en Afrique est contre-productive. La question est de savoir pourquoi les blocs régionaux freinent la convergence vers une meilleure organisation continentale.

Cameroun : L’insoutenable centralisation du système de santé

Au Cameroun, le taux d'occupation des hôpitaux n'est étrangement que de 30%. L’essentiel des infrastructures de santé sont concentrées en ville ou mieux, dans les capitales économiques et politiques (Douala et Yaoundé) vivent moins de 20% de la population. Pis, dans un pays en ville, on compte seulement un lit d'hôpital pour 456 habitants, on note que seuls 20 à 25% des équipements sont réellement opérationnels. Une des causes de cette disparité est la centralisation. La question est de savoir ce qui bloque la décentralisation des soins au Cameroun et les conséquences pour la population.

Crises du journalisme en Afrique subsaharienne

Il n’est pas facile d’être journaliste en Afrique : mal payé, mal équipé, mal considéré, mal protégé, mal formé, etc. Cette réalité existe dans un contexte les questions d’actualité deviennent de plus en plus pointues (croissance économique, changement climatique, démocratie et droits de l’homme, etc.) nécessitant une maîtrise particulière de ces sujets. La question est de savoir quelles sont les différentes facettes de cette crise et que faut-il faire.

Attentats-suicides au Cameroun : quatre pièges - quatre solutions

Depuis juillet 2015, le Cameroun a connu à lui seul plus de cinq attentats-suicides ayant causé plus de 50 morts. Le 3 septembre 2015, à elles seules, les attaques de Kerawa, petite localité frontalière du Nigeria, ont fait au moins 30 morts et 143 blessés. Ces attaques sont attribuées à la secte islamiste Boko Haram qui aurait pour but de défier la Force mixte multinationale (Nigeria-Niger-Tchad-Cameroun-Bénin). Elles marquent aussi le changement de stratégie de Boko Haram qui ne procède plus par colonnes armées facilement repérables, mais désormais par des attaques kamikazes. Cette situation dramatique crée la psychose sociale et nécessite la prise de mesures adéquates. Deux questions se posent : Quels sont les pièges à éviter ? Et comment prévenir les attentats à l’avenir ?

7 points pour comprendre la crise agricole en Afrique subsaharienne

Les pays de l’Afrique subsaharienne sont des économies agricoles encore certains citoyens meurent paradoxalement de faim. Les émeutes de la faim de 2008 au Sénégal, Cameroun et Burkina Faso ont révélé que le système était considérablement déficitaire depuis au moins 30 ans. Pourtant, comme le pensait aussi Jeffrey Sachs, Directeur d’Earth Institute de l’université Columbia à New York, un modèle de développement généré par l'agriculture permettrait à l’Afrique de venir à bout de l'insécurité alimentaire et des périodes de grande famine. Qu’est-ce qui cloche? Quelles sont les différentes facettes de la crise agricole en Afrique subsaharienne ?