Lanre Olagunju

Relancer le secteur manufacturier pour la prospérité économique en Afrique

La part de l'Afrique dans la production manufacturière mondiale est passée de 0,9% à 0,8% entre 1980 et 2001. En 2012, ça n’a pas beaucoup changé puisqu’elle stagne à 1%. Il est assez difficile de ne pas faire le lien avec le fait que les 25 des pays les plus pauvres au monde se trouvent en Afrique. Soulignons que ces deux dernières décennies, c’est la prédominance de l’industrie manufacturière de l'Afrique du Sud qui est à l’origine de 27,3% de la valeur ajoutée manufacturière créée par l'Afrique sub-saharienne. Déprimant alors qu'il existe 54 pays en Afrique! Cela signifie que les autres pays du continent somnolent. Il est clair que le continent et plus particulièrement l'Afrique subsaharienne, est la région la moins industrialisée du monde.

Économie de marché et prospérité en Afrique

Une économie de marché fait référence à un système dans lequel les décisions économiques, en particulier la tarification des biens et services, est entièrement déterminée par les échanges des ménages et des entreprises d'un pays, avec une intervention limitée du gouvernement. Plus d’innovations et de progrès technologiques ont été réalisés dans les pays riches grâce aux opportunités offertes par le libre marché. Cette liberté s’est avérée plus fructueuse que la planification étatique.

Impliquer les jeunes dans le droit à la santé sexuelle et reproductive

Une des façons intelligentes d'économiser temps et ressources en obtenant un résultat optimal est d'investir dans des activités, des initiatives et des programmes avec des effets d'entraînement multiples. C'est le cas lorsque l’on investit sur les jeunes, surtout quand il s'agit de questions qui les concernent directement. Il est important que les dirigeants du monde cessent de voir les jeunes comme une partie du problème, particulièrement lorsque la question de leur trouver un emploi est en jeu. Un grand potentiel à exploiter réside dans l’effet d’entrainement des jeunes entre eux.

Mettre fin au mariage des enfants et aux mutilations génitales féminines en Afrique

Les féministes à travers le monde ont besoin de s’attaquer à des questions ciblées permettant d’améliorer la vie des filles vulnérables. Sur l'échelle des priorités, des questions comme le mariage des enfants, l'éducation des filles et les mutilations génitales féminines (MGF) qui réduisent le droit de la fille sur son corps sont plus sensibles que la plupart des autres discussions préoccupant les féministes.

La santé des femmes contribue à la prospérité

Dans son discours lors de la célébration de la journée internationale des femmes en 2013, Barack Obama a déclaré que : « l'autonomisation des femmes n'est pas seulement la bonne chose, mais la chose la plus intelligente à faire” Lorsque les femmes réussissent, les nations sont plus sécurisées et plus prospères