Kramo Germain

Côte d’Ivoire : Fallait-il renflouer une banque publique en faillite?

Après les révélations de la commission bancaire de l’UEMOA sur les insuffisances du plan de la gestion de la Caisse Nationale des Caisses d’Epargne (CNCE), cette banque a été mise sousadministration provisoire depuis juin 2015. Vu la persistance des difficultés, le gouvernement ivoirien a décidé, lors du conseil des ministres du 16 mars 2016, d’injecter des fonds publics supplémentaires à hauteur de 35 milliards de FCFA en vue de permettre la continuité de l’exploitation de la CNCE. Le gouvernement justifie cette mesure par le fait que cette banque a le plus vaste réseau bancaire en Côte d’Ivoire avec plus de 130 agences, avec près de 22% de l’ensemble des comptes ouverts en Côte d’Ivoire. Le renflouage était-i la bonne décision à prendre?

Côte d’Ivoire : Pourquoi la croissance économique est pauvre en emplois ?

Le président Ouattara vient d’être réélu pour un deuxième mandat. En fin du premier, il affirme avoir créé plus de deux millions d’emplois dont 1,3 millions d’emplois ruraux. Pour le gouvernement, c'est le résultat de sa politique anti-chômage : création de l’agence emploi jeune qui est un guichet unique de l’emploi, création d’un ministère dédié à l’emploi jeune et la création de fonds pour financer les projets des jeunes. Toutefois, en dépit de ces efforts, le problème du chômage demeure préoccupant. Selon le gouvernement, si l’on tient compte des personnes rémunérées en dessous du SMIG et du sous-emploi, le taux de chômage en Côte d’Ivoire était de 25% en 2013. Pourtant, le pays a réalisé des taux de croissance qui suscitent l’admiration (9,8% en 2012,  8,7% en 2013 et 9% en 2014). Alors pourquoi la croissance ivoirienne est-elle si pauvre en emplois ?

Côte d’Ivoire : les raisons cachées de la hausse des tarifs de l’électricité

Le conseil des ministres du 20 mai 2015 a décidé de réviser à la hausse le tarif de l’électricité à usage domestique. Avant cette décision, le prix du kilowattheure (kWh) était de 36,05 FCFA pour les consommations d’électricité inférieures à 80 kWh, et de 73,99 FCFA pour les consommations au-delà de 80 kWh.

La croissance de la Côte d’Ivoire est-elle appauvrissante?

« L’argent ne circule pas, il travaille ». C’est avec cette phrase que le président ivoirien Ouattara répondait à ceux qui lui ont reproché que l’argent ne circule pas en Côte d’Ivoire. Cette phrase résume la situation actuelle du pays. Au moment le président célèbre le quatrième anniversaire de son investiture, la Côte d’Ivoire affiche l’un des taux de croissance les plus élevés au monde. Seulement, la population ivoirienne se plaint d’une paupérisation de plus en plus croissante.

Côte d’Ivoire : PPP et infrastructures de qualité

« La route précède le développement », cette assertion témoigne de l’importance des infrastructures en général et des routes en particulier dans le développement des pays. Le gouvernement ivoirien a fait sienne cette assertion. Avec l’inauguration du pont Henri Konan Bédié le 16 décembre 2014, le gouvernement a marqué sa volonté d’améliorer la qualité des infrastructures en s’appuyant sur le mécanisme de partenariat public privé. Une telle approche est-elle la solution idoine susceptible d’offrir des infrastructures de qualité aux Ivoiriens?